Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

Tunisie-Elections municipales: Al Joumhoury satisfait du progrès dans la constitution des listes de l'"Union Cilvile"

Le parti Joumhoury s'est déclaré satisfait du progrès dans la formation des listes électorales dans le cadre de l'"Union Civile" groupant 11 partis et des indépendants en prévision des prochaines élections municipales prévus en mai prochain, recommandant de boucler les listes et de s'assurer de leur conformité avec les conditions légales.
Sur un autre plan, le parti a exprimé, dans un communiqué rendu public mardi soir au terme de la réunion de son bureau exécutif, sa "préoccupation pour le retard dans l'adoption du code des collectivités locales dont l'absence rend l'échéance électorale tronquée et hors du contexte constitutionnel".
L'Instance Supérieure Indépendante des Elections (ISIE) a fixé du 15 au 22 février le dépôt des candidatures aux élections municipales pour les sièges des 350 circonscriptions représentant toutes municipalités en Tunisie, prévues le 6 mai 2018, et annoncera les listes officielles validées le 4 avril prochain.
Issam Chebbi, secrétaire du parti Joumhoury, et dirigeant de la coalition de "l'Union Civile", a estimé que celle-ci disputera les élections municipales dans plus de 100 circonscriptions avec des listes unifiées après avoir été limitées à 48 circonscriptions.
L'Union Civile se compose de Afek Tounes, le Mouvement Badil, Machrou Tounes, la Tunisie d'abord, le parti Joumhoury, le parti Al Mostabel, le Massar, le parti de l'action nationale démocratique, le parti de la rencontre destourienne, le parti de l'Initiative et le mouvement démocratique.
Au sujet de l'affaire d'espionnage révélée par le journal Achourouk et confirmée par le responsable des affaires politiques de Nida Tounes Borhene Bessaies, Al Joumhoury a exigé du gouvernement tunisien de "sortir de son silence suspect, de faire connaître à l'opinion publique toutes les péripéties de l'affaire, les parties impliquées et le degré d'infiltration des institutions souveraines".
Il a condamné d'autre part "toutes les tentatives de sabotage du projet de loi incriminant la normalisation avec l'entité sioniste soumis à l'Assemblée des Représentants du Peuple avec la bénédiction des blocs dominants, en flagrante violation des règlements du parlement".

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?