Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

Tunisie: L’UGTT s’opposera à toutes les tentatives visant à céder les entreprises publiques au secteur privé

Le secrétaire général de l’union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a réaffirmé, mardi à Bizerte, que la cession du secteur public est une ligne rouge, soulignant que la centrale syndicale s’opposera à toutes les tentatives visant à céder les entreprises publiques au secteur privé.
Le responsable syndical a rencontré au cours de sa visite à Bizerte, les ouvriers et les responsables administratifs de la Société Tunisienne de Lubrifiants (SOTULUB) et de la Société tunisienne des industries de raffinage (STIR) dans le cadre de la campagne lancée par l’UGTT pour défendre le secteur public, favoriser son redressement et protéger ses institutions de la privatisation.
Taboubi a pris connaissance des activités des deux entreprises et de leur contribution à l’économie du pays ainsi que des difficultés qu’elles rencontrent et des moyens à même de promouvoir leur rendement.
Selon le secrétaire général de l’UGTT, le potentiel humain et matériel des deux institutions témoigne de leur capacité à continuer à jouer leur rôle dans la relance de l’économie du pays sans recourir à la privatisation, affirmant que l’Union continuera à soutenir les institutions de l’Etat et fera face à toutes les pratiques politiques visant à affaiblir le secteur public.
L’UGTT, a-t-il dit, est ouverte à la réforme, mais ne cèdera pas sur le secteur public, quelles qu’en soient les raisons, annonçant le lancement, à partir d’avril 2018, des négociations sociales dans le secteur public.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?