Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Juin 2018

Algérie-USA: lancement d’une formation d'étudiants pour la création de start-up

Un programme de formation de plus d'un millier d'étudiants a été lancé mardi à Alger en vue de leur accompagnement dans la démarche vers la création de start-up.
Il s’agit du Programme "Entrepreneurship, leadership and innovation programme (Elip) qui est un programme d’entreprenariat, de leadership et de l’innovation soutenu par l'Initiative de partenariat pour le Moyen-Orient (Middle East partnership initiative, MEPI) et financé par le gouvernement américain qui avait lancé le MEPI en 2011.
Au total, 1.200 étudiants venus de 17 wilayas du pays participent à cette formation de plus de deux (2) mois, qui est coordonnée par le Réseau global pour l’entreprenariat GEN (Global entrepreneurship network) avec le MEPI, ont expliqué les promoteurs de ce programme lors de la cérémonie de lancement de cette formation.
Les 17 wilayas dont sont issus ces étudiants sont Alger, Boumerdes, Blida, Tipaza, Tizi-Ouzou, Tlemcen, Oran, Mostaganem, Bejaia, Bordj Bou Arreridj, Annaba, Constantine, Tebessa, Adrar, Biskra, Ghardaia et Ouargla.
Le programme prendra la forme d’accompagnement, de coaching et de monitoring de ces étudiants qui proposent des projets lesquels seront amenés à être précisés et peaufinés au fur et à mesure du déroulement de la formation.
Des sélections graduelles de ces étudiants, à l’issue de chacune des 5 phases du projet, permettront de désigner 3 gagnants qui seront primés à la fin de la formation, a indiqué la représentante du Réseau GEN en Algérie, Mme Fatiha Rachedi.
La cérémonie s’est déroulée en présence de la coordinatrice du projet à l’ambassade des Etats-Unis, Mme Kouni Ikéna, et d’enseignants-chercheurs nationaux et étrangers ainsi que les étudiants concernés par la formation.
Selon Mme Rachedi, la formation devrait permettre d’accompagner efficacement le jeune porteur de projet tout au long du process de création de sa start-up, et ce, de l’idée jusqu'à la réussite du projet.
Pour sa part, Mme Ikéna a souligné que "ce programme vise à promouvoir le changement positif et débouchera sûrement à la créations d'entreprises innovantes et durables.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.