Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Juin 2018

Mauritanie: Le Club Afrique Développement organise un forum sur les opportunités d'investissement

Le ministère de l’économie et des finances a organisé mardi, en collaboration avec le Club Afrique Développement, relevant du Groupe Attijari Wafa Bank, un forum sur les opportunités d’investissement en Mauritanie.
« Construisons ensemble notre réseau d’opportunités », est le thème retenu pour cette rencontre économique, marquée par la présentation d’exposés, présentés par les ministres de l'économie et des finances et du commerce, de l'industrie et du tourisme et le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie ainsi que le président de la Zone Franche de Nouadhibou, sur le climat d'investissement en Mauritanie et les énormes potentialités minières, agricoles et énergiques dont dispose le pays, dans un cadre de sécurité et de stabilité.
Le ministre de l'économie et des finances, M. Mokhtar Ould Diay a mis en exergue à cette occasion, les nombreuses opportunités d'investissement dont dispose la Mauritanie, en plus de sa position géostratégique, dans les secteurs de la pêche, de l'agriculture, de l'élevage, de l'industrie, du tourisme, des mines, de l’énergie et des autres secteurs.
« Ce forum constituera sans nul doute une occasion pour les représentants des secteurs concernés ici présents pour les vulgariser », a-t-il dit, rappelant l’adoption par le pays d’un code d'investissement en 2012, qui constitue un important acquis pour la Mauritanie, dans sa volonté de promouvoir les investissements.
« Un dispositif spécial de promotion des investissements a été créée au département, chargé de toutes les tâches liées au code d’investissement, dont l’amélioration du climat des affaires, la visibilité des opportunités d'investissement et l’assistance des investisseurs en général », a-t-il ajouté, remerciant le Club et Attijari Bank pour leur appui apporté à l’organisation de ce forum.
Mme Mona Kadri, directrice générale de l'Afrique du Club Développement au groupe d’Attijari Bank a loué dans son mot, le climat des investissements en Mauritanie et les énormes potentialités du pays, assurant de la disponibilité du Club d’établir des partenariats avec les acteurs économiques mauritaniens, présentant pour la même occasion, un exposé sur les diverses activités et missions du Club.
Le directeur général de l’agence Attijari Bank en Mauritanie M. Boud Himi Ousmane a fait également une présentation sur son organisme et sur les perspectives prometteuses de l’investissement en Mauritanie.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.