Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Algérie: 45 éditeurs participent au Salon du livre de Paris

Au total 45 éditeurs algériens, publics et privés, participent au salon du livre de Paris, le plus événement dédié au livre en France, qui a ouvert ses portes vendredi.
Pour son édition 2018, les organisateurs de Livre Paris, lancé pour la première fois en 1981 par le Syndicat national de l'édition, ont voulu une programmation "davantage éditorialisée, plus dense, et aux formats inédits et innovants".
L'Algérie y est présente, dans un stand de 60 m2, par le biais des maisons d'éditions publiques l'ANEP (Agence nationale d'édition et de publicité), l'ENAG (l'Entreprise nationale des arts graphiques), l'OPU (Office des publications universitaires), des centres de recherches comme le Centre national de recherche préhistorique, anthropologique et historique (CNRPAH, le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC, Oran) et plusieurs maisons d'édition privées, dont Chiheb, Casbah Editions et Dalimen.
Près de 500 titres sont exposés traitant de l'histoire, du patrimoine, du roman, de la littérature enfantine, l'art culinaire et la musique, avec une forte présence de Beaux-Livres sur des villes algériennes, les régions et le patrimoine.
Au cours des trois jours du salon, 25 auteurs procèderont à des ventes-dédicaces.
Le coordinateur du pavillon algérien, Mohamed Iguer, a souhaité voir, au premier jour du salon, des membres de la communauté algérienne venir en masse découvrir leur pays à travers le livre.
"Nous présentons ici des livres algériens, écrits par des Algériens qui reflètent la vie algérienne dans tous ses aspects", a-t-il dit dans une déclaration à l'APS.
Mais de l'avis de nombre d'Algériens rencontrés au salon et même des auteurs, l'Algérie gagnerait à "avoir de l'ambition" dans ce genre de manifestations intellectuelles, notamment en France dans le sens où il serait "intéressant" d'avoir plus d'ouvrages et, à côté, un riche programme d'animation culturelle, de débats et de conférences sur des thématiques liées à la vie algérienne.
C'est dans ce sens qu'il souhaite, pour les prochaines éditions, voir l'Algérie dans un pavillon à l'image de son ambition.Sur un plan pratique, des membres de la communauté, venus acquérir des ouvrages, se sont plaints de l'impossibilité de payer leurs achats avec des cartes bancaires. Un problème qu'il faudra y remédier pour la prochaine édition.
Livre Paris regroupe 1200 exposants, 45 pays sont représentés, 800 conférences et événements sont programmés et 3 000 auteurs en dédicaces.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.