Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Algérie: Présentation d'une feuille de route pour le développement de la région de Bordj Badji Mokhtar

Une feuille de route pour le développement de la région frontalière de Bordj Badji Mokhtar (Adrar) a été présentée par des spécialistes, enseignants universitaire et élus locaux, lors d’une rencontre tenue lundi au niveau de cette collectivité, dans l’extrême sud du pays.
Au cours de cette rencontre organisée en marge de la célébration de la fête annuelle du dromadaire, les intervenants ont mis l’accent sur la nécessité de réunir une série de facteurs à même de contribuer à la concrétisation d’un développement global et durable de la région frontalière de Bordj Badji Mokhtar.
Parmi ces facteurs, la conclusion d’accords mixtes avec les pays du voisinage, aux frontières sud du pays, pour le développement des régions aux deux rives de la bande frontalière et l’amélioration des conditions de vie de leurs populations, à travers la mise en place d’infrastructures, à l’exemple de l’axe routier Adrar- Bordj Badji Mokhtar.
Les participants ont plaidé aussi pour la création d’une zone de libre échange commercial, de concert avec les pays du voisinage, afin de renforcer les échanges économiques avec ces pays et valoriser la dimension africaine de l’Algérie et son rôle historique dans la libération des pays du continent du joug colonial.
Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part les représentants de la société civile, l’accent a été mis également sur la création d’une zone industrielle franche à Bordj Badji-Mokhtar, qui tiendrait lieu de base économique pour exporter les produits algériens vers l’Afrique et donner l’occasion aux opérateurs économiques africains d’exploiter les infrastructures de l’Algérie pour la concrétisation de projets générateurs d’emplois pour les jeunes de part et d’autre de la frontière.
Les intervenants ont appelé, en outre, à accorder le plus grand intérêt à l’accompagnement et la modernisation de l’activité agricole dans cette région aux sols fertiles, à la faveur des efforts consentis par l’Etat pour la mobilisation de la ressource hydrique, et constituer ainsi une base logistique pour l’agro-industrie liée à l’activité pastorale.
Ils ont souligné l’intérêt à accorder à la ressource animale dans cette région à vocation pastorale, notamment les élevages camelin et ovin, en assurant un cadre juridique de protection de cette richesse par son classement en tant que ressource nationale dans le but de booster l’élevage et de faire de Bordj Badji Mokhtar une région pourvoyeuse de viandes rouges, à la fois pour la wilaya et le Grand Sud.
Un appel a été, par ailleurs, lancé par des enseignants universitaires pour l’accélération de la mise en place d’un fonds spécial pour le développement des régions frontalières, à l’effet d’accompagner la stratégie des pouvoirs publics visant le développement de ces régions, et ce à travers la mobilisation de financements suffisants pour la réalisation des infrastructures nécessaires.
Des intervenants ont plaidé pour le respect du plan d’occupation des sols des régions frontalières, de sorte à dégager les espaces pour ces infrastructures, les aménagements et la réalisation d’édifices publics. La wilaya déléguée de Bord Badji Mokhtar vit ces jours-ci au rythme des festivités de célébration de la 22ème fête annuelle du dromadaire, qui a pour objectif de valoriser la ressource animale en tant que facteur de croissance économique pour cette région frontalière.
Des expositions d’artisanat traditionnel, des courses de méharis et des soirées artistiques sont retenues dans le cadre de cette fête qui s’étale sur trois jours (18-20 mars), selon les organisateurs.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • ancien cadre du ministère de la formation et de l'enseignement professionnels (Inspecteur National des établissements de la formation et de l'enseignement professionnels) - expérience professionnelle de 39ans , cherche emploi ou fonction de consultant de la formation et de l'enseignement technique et professionnel ou celle d'inspecteur -consultant -auditeur au niveau des entreprises pétrolières ou étrangères installées au niveau de la wilaya déléguée de BORDJ-BADJI-MOKHTAR. Profil universitaire -Spécialité de base :-ELECTRONIQUE -Fonction fondamentale :-Inspecteur technique -auditeur. Pouvant occuper toute autre fonction ou poste technique , administratif ou celui de controle , d'investigation , d'inspection ou d'audit.

    Téléphone portable :- 0699020731 Fixe :- 037 50 60 50
    ADRESSE PERSONNELLE /-CFPA1 TEBESSA- prés du siège de la wilaya de TEBESSA- Batiment B1 N°01 -TEBESSA-12000 -

    Rapporter MAALLEM ABDELAZIZ-MAHMOUD mercredi 21 mars 2018 14:25
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.