Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Mauritanie: Réunions de la commission technique de l’Observatoire économique et social des pêches

Les locaux du ministère des pêches et de l’économie maritime ont abrité lundi les réunions de la première session de la commission technique de l’Observatoire économique et social des pêches.
L’ordre du jour des travaux comprend la présentation de l’Observatoire et un exposé sur le plan annuel de ses activités en plus du projet de budget prévu pour la mise en œuvre de ces activités censées contribuer à une gestion rationnelle des ressources halieutiques nationales et le renforcement de la participation du secteur des pêches au développement économique et social de la Mauritanie.
La secrétaire générale du ministère, Mme Khadijetou Mint Bouka a, à cette occasion, indiqué que le secteur des pêches a connu des réformes qui ont conduit à l’élaboration d’une stratégie nationale de gestion responsable des ressources pour un développement durable des pêches et de l’économie maritime pour la période 2015 – 2019.
Cette stratégie est axée sur la protection de nos ressources maritimes, la préservation de l’environnement et du milieu marin ainsi que l’intégration du secteur dans le tissu économique national en plus de la répartition équitable des revenus du secteur.
Elle a relevé que l’exécution de cette stratégie a permis de montre en valeur une amélioration sensible des potentialités du secteur à travers sa participation aux équilibres économiques de l’Etat mais aussi à travers la croissance constante qu’il connaît notamment s’agissant des quantités débarquées et exportées et des revenus apportés au budget de l’Etat en plus de son apport en devises etc.
L’Observatoire, qui a été créé récemment, œuvrera sous la supervision, l’orientation et le suivi de la commission technique chargée d’adopter ses rapports liés aux résultats généraux des pêches avant leur annonce et publication avant de remercier les partenaires pour leur appui constant.
La création de l’observatoire intervient suite à une étude technique tendant à mettre en place un mécanisme permanent pour le suivi des activités économiques et sociales du secteur des pêches et fixant un cadre juridique et institutionnel permettant le suivi et l'évaluation de ce secteur et faisant état périodiquement de ses performances.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.