Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 21 Mai 2018

Algérie: Le FCE et l'UGTA "préoccupés" par l'attitude de l'UE sur les mesures de protection de l'économie nationale

Le Forum des chefs d'entreprises (FCE) et l'UGTA ont exprimé mardi leur "préoccupation" suite aux déclarations de responsables d’institutions de l’Union européenne sur les mesures engagées par l’Algérie pour faire face au déséquilibre de sa balance des paiements.
Le FCE et l'UGTA "expriment leur préoccupation à la suite de déclarations récurrentes de hauts responsables d’institutions de l’Union européenne sur les mesures engagées par l’Algérie pour faire face au déséquilibre important de la balance des paiements et au déficit budgétaire qui menaçaient sa souveraineté financière et économique", ont indiqué ces deux organisations dans une déclaration commune.
A l’évidence, notent-ils, "ces mesures de protection ne remettent nullement en cause la volonté de l’Algérie de consolider sa coopération économique avec ses partenaires stratégiques dont l’Union européenne fait partie".
Cependant, poursuit cette déclaration commune, "eu égard à la conjoncture qui peut produire des conséquences graves sur l’économie nationale, il nous parait que nos partenaires devraient plutôt appuyer les efforts de l’Algérie tant les réformes introduites sont de nature à renforcer ses performances économiques, et, de façon corollaire, à intensifier le volume de sa coopération internationale''.
A ce propos, "il est nécessaire de souligner que la montée des protectionnismes dans de nombreux pays dits développés et industrialisés n’a pas provoqué de réactions de cette nature", soulignent le FCE et l'UGTA.
Dans ce sens, ils soutiennent que "les actions entreprises par l’Algérie pour protéger son économie ne relèvent nullement d’une volonté de restreindre les échanges commerciaux mais de mieux maîtriser les importations, précisément dans le cadre de son redéploiement économique".
"L’Algérie, faut-il le rappeler, a toujours été un partenaire fiable dans ses relations économiques bilatérales et multilatérales pour lesquelles elle a constamment plaidé pour l’application du principe gagnant/gagnant", souligne la déclaration commune

APS


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"La baisse des stock américains n’a pas un grand effet sur les prix du pétrole" (Mustapha Mekidèche)

  Selon l’expert, c’est la position de l’Union Européenne vis-à-vis des pays Opep qui risque de provoquer un chamboulement du marché pétrolier.

Algérie: Le procès du porte-parole de la Coordination des comités de soutien de Cevital, reporté

  D’après Bouzidi, la marche organisée le 14 mai à Bejaia « commence à porter ses fruits ».

Algérie : L’activité de la gare maritime de Mostaganem progresse de 17%

  Au cours du premier trimestre 2018, il a été enregistré le passage de 13.232 véhicules, à partir et vers Mostaganem.