Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

La Tunisie obligée d’importer la moitié de ses besoins en énergie au cours de l’année 2017 (secrétaire d’Etat)

La Tunisie a été obligée d’importer la moitié de ses besoins en énergie au cours de l’année 2017, en raison d’un manque de ses ressources d'énergie primaire, atteignant 7% par an, contre un accroissement de la demande de 2% par an, a affirmé, jeudi à Bizerte, le secrétaire d’Etat aux Mines et aux Energies renouvelables, Hachmi Hmidi.
Intervenant à l’occasion de la 2ème édition de la conférence internationale “Bizerte Smart City” organisée à l’initiative de l’association “Bizerte 2050” (du 18 au 20 avril 2018 ), Hmidi a affirmé que cette situation a impacté négativement, la balance énergétique, puisque le taux d’indépendance énergétique est passé de 94% en 2010, à 51% en 2017.
Le secrétaire d’Etat a affirmé que la Tunisie œuvre à mettre en place une politique de transition énergétique pour dépasser cette situation difficile, laquelle est axée sur le développement de l’efficacité énergétique et la diversification des sources d’énergie, en développant les énergies renouvelables, le gaz naturel, et d’autres mécanismes qui vont permettre à la Tunisie de réduire sa consommation énergétique de 30%, d’ici 2030.
Il a évoqué, à ce propos l’expérience pilote qui sera réalisée dans la ville de Sfax, début 2019. Il s’agit du compteur d’électricité intelligent, qui sera généralisé, ultérieurement, à toutes les régions.
Il a, encore, cité les projets entrepris dans le gouvernorat de Bizerte, dont la production de l’électricité par l’énergie éolienne, dans la région de Kchabta, l’avancement du projet de connexion de la région au réseau de gaz naturel, rappelant que 755 logements bénéficient actuellement, de l’énergie photovoltaïque à Bizerte.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.