Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

Tunisie: Chahed appelle les enseignants à reprendre les cours

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a appelé les enseignants des collèges et lycées secondaires à reprendre les cours et à restituer les notes lundi prochain, tout en réitérant l'engagement du gouvernement le même jour au dialogue et à l'examen de leurs revendications.
Dans une déclaration diffusée vendredi soir au journal télévisée de la première chaine nationale, Chahed a affirmé qu'une année blanche n'est plus désormais une "simple éventualité" si l'impasse continue mais "une possibilité réelle".
Il a indiqué que les parents s'inquiètent pour l'avenir de leurs enfants, désormais "menacé à cause de la grève ouverte lancée depuis quatre jours et de la retenue des notes depuis trois mois, ce qui a influé négativement sur le niveau pédagogique et sur l'orientation".
Le chef du gouvernement a estimé que la grève ouverte "menace les examens nationaux ce qui exacerbe l'appréhension des parents quant à l'avenir de leurs enfant", soulignant qu'il "n'y a aucune justification pour une année blanche quelques soient les divergences".
"Je suis convaincu que les éducateurs ne veulent pas d'une année scolaire blanche et l'écrasante majorité d'entre eux veulent faire réussir l'année scolaire", a-t-il affirmé.
Il a rappelé à cet égard que le président de la république avait réaffirmé dans ses entretiens avec les partenaires sociaux qu'il n'existe aucune alternative au dialogue et que le gouvernement "n'a pas besoin de pression" pour traiter les revendications sociales des éducateurs.
"Nous traitons avec un esprit positif les revendications sociales, notamment celles des enseignants et enseignantes qui accomplissent une mission noble et toute la société leur en est redevable", a-t-il ajouté.
Chahed a rappelé que les négociations sociales dans la fonction publique et le secteur privé débuteront la semaine prochaine, précisant toutefois que la satisfaction des revendications matérielles des éducateurs ou des autres secteurs n'est pas "un simple souhait", mais reste tributaire de la situation financière du pays.
"Nous avons encore une chance pour éviter une année blanche, la seule solution est de voir les choses reprendre leur cours normal et de voir le dialogue se poursuivre", a-t-il souligné. Il a indiqué que son partenaire social, l'UGTT, partage avec le gouvernement le même souci, à savoir sauver la saison scolaire.
La centrale syndicale a annoncé vendredi après-midi qu'il a convoqué une réunion urgente de son bureau exécutif national pour samedi à partir de 17h00, rappelle-t-on.
S'exprimant lors du 8e congrès de l'union régionale de Tozeur, le secrétaire général de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a estimé que "le gouvernement se sert du dossier de l'enseignement secondaire pour dissimuler son échec", ajoutant qu'"'il est le seul responsable de la conjoncture actuelle que connait le pays".

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.