Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

Algérie-Ramadhan 2018: mise en place d'un nouveau système d'information pour relever les prix de certains produits en temps réel

Le ministère du Commerce a mis en place, un nouveau système d’information relatif au suivi de la tendance des prix au niveau des marchés de gros et de détail, permettant d’intervenir en cas de pics enregistrés, et ce, dans le cadre de la préparation du mois de ramadhan 2018, a annoncé dimanche à Alger, le ministre du Commerce, Said Djellab.
"Au titre du mois de ramadhan 2018, nous avons mis en place un nouveau système d’information aux stades du gros et du détail, permettant de relever les prix, en temps réel, et ce, pour les principaux produis d’épicerie, des fruits et légumes, des viandes rouges et blanches", a indiqué M. Djellab lors d’une rencontre nationale avec les directeurs régionaux et de wilaya.
Selon lui, en cas de pics des prix sur certains produits, une enquête sera déclenchée par une cellule d’analyse devant permettre d’identifier les causes.
Ce nouveau dispositif se veut ainsi un système d’alerte en cas de pics des prix, a souligné le ministre selon qui, à partir de ce mardi les services du commerce commenceront déjà à relever les prix de certains produis.
Parmi aussi les mesures devant permettre d’assurer la disponibilité des produits de large consommation, à des prix abordables durant le mois de ramadhan, M. Djellab a cité l’organisation des marchés spécifiques, et ce, en coordination avec l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), les chambres de commerce et d’industrie (CII) et les chambres de l’agriculture.
"Nous allons solliciter le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire pour mettre en place des marchés itinérants, à raison de deux (2) à cinq (5) marchés par wilayas", a expliqué M. Djellab.
Devant permettre aux producteurs de vendre directement aux consommateurs, ces marchés, selon le ministre, seront ouverts cinq (5) jours avant le mois de ramadhan, et ce, pour avoir un effet d’entrainement vers la baisse des prix avant le mois sacré , a-t-il encore expliqué.
Mieux encore, le département de M. Djellab veut rendre, après le mois de ramadhan, ces espaces itinérants, des marchés permanents "hebdomadaires".
Djellab a également mis l’accent sur l’impératif de généraliser l’affichage des prix, tout au long du processus de commercialisation, et de respecter également les prix règlementés des produits alimentaires de large consommation (le lait pasteurisé en sachets, la semoule, l’huile raffinée,le sucre, etc. ).
Autre instruction donnée aux cadres de son secteur: l’impératif de mobiliser tous les fonctionnaires appartenant aux services techniques et les affecter aux opérations de contrôle sur le terrain.
"Durant le mois de ramadhan, je ne veux aucun agent de contrôle assermenté dans son bureau" , a lancé M. Djellab à l’adresse des directeurs régionaux et de wilaya.
Selon lui, les 8.000 agents de contrôle existants doivent être ainsi mobilisés, durant ce mois, pour assurer le contrôle des prix.
Djellab a également donné des orientations aux cadres de son secteur pour le gel des congés des responsables et des agents de contrôle, sauf cas exceptionnel, et ce, à partir du 6 mai.
Des orientations ont été aussi données pour suivre la mise en £uvre de la permanence et de la reprise des activités commerciales conformément aux nouvelles dispositions régissant les congés durant les fêtes nationales et religieuses.
En outre, le ministre a donné des orientations aux responsables de son secteur pour identifier, les acteurs économiques de chaque wilaya, et ce, pour aller, selon lui, vers une décentralisation des mesures et des instruments du commerce.
Selon lui, une réflexion est, à ce titre, engagée. Le ministère va ainsi revisiter tous les instruments de la politique commerciale pour aller vers une décentralisation de ces instruments et mesures.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.