Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

Tunisie: Un délai maximum de 60 jours fixé pour l’octroi des autorisations préalables pour la réalisation des projets (ministre)

Un délai maximum de 60 jours a été fixé pour l’octroi des autorisations préalables pour la réalisation des projets, a annoncé Zied Laadhari, ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale.
Lors d’un point de presse organisé au palais du gouvernement à La Kasbah, Laadhari a souligné que le décret gouvernemental numéro 417 du 11 mai 2018, relatif à la publication de la “liste des activités soumises à l’autorisation” et la “liste des autorisations administratives pour réaliser le projet”, a fixé 8 secteurs soumis à une autorisation.
Il s’agit des ressources naturelles, des substances utiles, le transport (terrestre, maritime et aérien), l’enseignement, les communications et quelques activités commerciales et de services.
Le ministre du Développement a également annoncé qu’un délai maximum de 90 jours a été fixé pour statuer sur les autorisations accordées par la Banque centrale de Tunisie (BCT) relatives au transfert d’argent en devises à l’étranger stipulé dans l’article 9 de la loi sur l’investissement.
A rappeler que la publication du décret gouvernemental qui fixe la liste des activités soumises à l’autorisation et la liste des autorisations administratives pour réaliser le projet s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la loi numéro 71 du 30 septembre 2016 portant loi de l’investissement.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.