Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

Algérie: Aucune rupture de stocks en bandelettes d'auto-surveillance glycémique (SNAPO)

Le président du Syndicat national algérien des pharmaciens d'officines (SNAPO), Messaoud Belambri a démenti mercredi, les informations indiquant une rupture de stocks en bandelettes d'auto-surveillance glycémique en Algérie.
Dans une déclaration à l'APS, M. Belambri a annoncé le lancement des activités de trois opérateurs privés dans la production d'appareils et de bandelettes d'auto-surveillance glycémique en Algérie, dans le cadre du partenariat avec le Japon et les Etats-Unis, à savoir: Biomil installé à Alger et Sétif et Diagnostic Check à Constantine.
De son côté, le président de la Fédération algérienne des associations des diabétiques, Noureddine Boucetta a appelé les pouvoirs publics à "intervenir rapidement pour répondre aux besoins des malades en appareils et bandelettes d'auto-surveillance glycémique, notamment durant le mois sacré".
25% des diabétiques de type 1 "ont fortement besoin de ces bandelettes, outre une grande partie des malades de type 2", a précisé M. Boucetta dans ce sens, mettant l'accent sur l'importance d'approvisionner le marché local en ces produits pour éviter les ruptures".
Pour sa part, le directeur général de la Pharmacie au ministère de la Santé, Hamou Hafed a annoncé auparavant le lancement des activités de trois opérateurs privés dans la production d'appareils et de bandelettes d'auto-surveillance glycémique au niveau local et de leur commercialisation fin mars dernier.
"En réponse aux demandes des investisseurs dans le domaine pharmaceutique concernant la production d'appareils et de bandelettes destinés aux diabétiques, le ministère leur assure un accompagnement dans la réalisation de ces projets", a souligné le responsable, exprimant son souhait de parvenir à répondre à la demande nationale en ce produit, en assurant entre 11 et 12 millions de boites à bandelettes pour que l'Etat renonce, à l'avenir, à l'importation"
Le taux d'atteinte du diabète en Algérie est estimé entre 10 et 12 %, un chiffre appelé à augmenter selon les spécialistes, vu le changement du mode alimentaire de la société durant les dernières années, accompagné d'un manque de pratique des activités sportives et de l'obésité.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.