Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

Tunisie: L’UGTT appelle le gouvernement à accélérer le parachèvement des négociations sur les augmentations salariales

Le bureau exécutif de l’union générale tunisienne du travail (UGTT) a appelé le gouvernement à accélérer le parachèvement des négociations sur les augmentations salariales et à fixer, dans les plus brefs délais, les dates de leur versement.
Dans un communiqué publié, mardi, après l’examen de l’avancement des négociations sociales sur les augmentations salariales dans la fonction publique et le secteur public, démarrées le 27 avril dernier, l’UGTT a appelé le gouvernement à revoir le salaire minimum au titre de 2017-2018, l’accusant d’adopter la politique d’atermoiement dans les négociations.
La centrale syndicale a fait savoir que le gouvernement a refusé de signer un communiqué conjoint relatif au démarrage des négociations et fixant les délais de leur parachèvement.
Dans ce contexte, le bureau exécutif de l’UGTT a appelé le gouvernement à signer ce communiqué dans les plus brefs délais pour préserver un bon climat social et éviter les tensions.
Il a, en outre, estimé que le gouvernement est responsable de la détérioration du pouvoir d’achat des travailleurs et de tous les citoyens en général et ce, en raison de son incapacité à lutter contre la contrebande.
Par ailleurs, l’UGTT a appelé toutes ses structures syndicales à se préparer à défendre leurs droits par tous les moyens légitimes qui seront décidés par la centrale syndicale si le gouvernement n’honore pas ses engagements.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.