Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

Algérie: Deux compétitions pour les jeunes startups durant le Sommet "Smart cities" d'Alger

Deux compétitions de hautes envergures impliquant des startups et des jeunes algériens, y compris ceux issus de la diaspora, porteurs d'idées innovantes, auront lieu à l'occasion de la tenue du sommet international des "Smart cities" (villes intelligentes), prévu les 27 et 28 juin courant à Alger, a-t-on appris mercredi auprès des organisateurs.
Plus de 4000 participants nationaux et internationaux activant dans les domaines des technologies modernes et des startups, ainsi que des leaders dans l’investissement des villes intelligentes, seront au rendez-vous à ce sommet qui verra l'organisation de deux compétitions, dont un "hackathon" (compétition de jeunes porteurs d'idées innovantes), a indiqué à l'APS, la conseillère à la wilaya d’Alger et responsable des investissements des projets Alger smart-ville et startups, Fatiha Slimani.
Elle a précisé, à ce sujet, que "les lauréats bénéficieront de cadeaux prestigieux".
"Ce sommet, unique en son genre en Algérie, mais également dans les pays émergents, verra aussi la participation de 150 experts internationaux, incluant des sommités mondiales en technologie, finance, industrie et autres", a souligné la responsable.
"De nombreuses métropoles comme Paris, Séoul, Caracas, Kigali, San Francisco, Vancouver ou encore Londres, seront représentées par leurs décideurs, qui feront le déplacement à Alger pour ouvrir de potentielles voies de collaboration", a-t-elle poursuivi.
Il y a à citer, parmi ces experts qui seront présents lors de ce sommet, le Dr. Sumit Chowdhury, auteur à succès de livres de gestion et PDG de Gaia Smart Cities, spécialisé dans l'économie numérique, l'analyse des télécommunications et de l'information, ainsi que la responsable des régions d'affaires d'Oslo et fervente supportrice de l'innovation et de l'entrepreneuriat, Silje Bareksten.
Il y aura, également, le professeur Rajendra Pratap Gupta, éminent spécialiste des politiques publiques et contributeur aux Nations Unies et Rabah Arezki, économiste en chef pour la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) au niveau de la Banque mondiale et aussi auteur de nombreuses revues universitaires et co-auteur de livres portant sur des sujets divers, comme l'environnement, les pays riches en ressources, les institutions, le capital humain, l'innovation ainsi que la croissance économique.
"Tous ces invités prestigieux discuteront des tendances actuelles, des défis et des finalités attendues de la création de villes plus intelligentes, et partageront les expériences liées aux technologies et aux écosystèmes smart city. C’est notamment une opportunité d’interesser la diaspora algérienne en lui facilitant la voie de l’entrepreneuriat dans les nouvelles technologies d’une part, et d’encourager, d’autre part, les locales dans leurs efforts d’innovation", a souligné Mme.Slimani.
Les institutions et organisations internationales telles que la NASA, le forum économique Mondial, La Banque Islamique de Développement, la Banque Mondiale, les Nations Unies, ou encore les institutions universitaires, telles que le MIT ou l’Université de Toronto, ainsi que les acteurs technologiques de la Silicon Valley et d’autres hubs technologiques se joindront également à ce sommet, a-t-elle annoncé.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.