Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

Algérie-Recherche scientifique: plus de 51.000 publications visibles sur la plate-forme ASJP (responsable)

Quelques 51.413 publications dans 390 revues scientifiques sont visibles sur la plate-forme Algerian scientific journal platform (ASJP) de la direction générale de la Recherche scientifique et du Développement technologique (DGRSDT), a révélé, mercredi à Tizi-Ouzou, son responsable de la publication et des revues scientifique.
"Cette plate forme de production en ligne de revues scientifiques nationales s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du système national d'information scientifique et technique, visant a donner plus de visibilité à la production scientifique algérienne", a indiqué Hakim Harik, lors d'une conférence sur "Les normes de publication dans les revues scientifiques'' qu'il a animé à l'auditorium du campus Hasnaoua I de l'université Mouloud Mammeri, au profit des doctorants.
Ces 390 revues, dont 322 relevant des sciences humaines et le reste concerne les domaines des sciences et techniques et sciences de la nature et de la vie, ont été classées par une commission de validation de la DGRSDT (institution qui relève du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS)) sur un total de 553 revues scientifiques nationales. "L'ASJP va augmenter la visibilité de nos revues scientifiques'', ajouté M. Harik.
Ce dernier a expliqué à l'APS qu'en matières de visibilité de sa production académique l'Algérie est bien classée puisqu'elle est à la quatrième position à l'échelle continentale et du monde arabe. "La production existe donc et le souci du MESRS est d'exploiter les compétences qui existent au niveau national pour avoir des revues scientifiques de haut-standing'', a-t-il souligné.
"La première étape a été donc le recensement des revues scientifiques au niveau national, la deuxième phase a porté sur la mise en place de la plate de la production scientifique en ligne pour donner plus de visibilité aux travaux publiés et comme troisième étape nous allons accompagner ces chercheurs pour qu'ils puissent être indexés dans des catégories des bases de données sélectives a l'internationale'', a ajouté le responsable.
Notant que la production dans des bases de données sélectives est un des critères scientifiques dans le classement des universités, M. Harik a observé : "Nous allons nous intéresser à cet aspect pour améliore le classement du point de vue académique de l'université algérienne".
Lors de cette conférence les doctorants, chercheurs et responsables ont reçus des explications sur les différentes catégories de classement des revues.
Une liste des revues et des éditeurs scientifiques, dits "prédateurs'' qui profitent du model auteur-payeur de la publication en libre accès pour un but mercantile sans promouvoir ni pérenniser les résultats de recherche, est mise à la disposition des chercheurs sur le site de la DGRSDT.
Les universités peuvent aussi proposer des revues jugées prédatrices à la commission de la DGRSDT, dans le cadre de l'actualisation de cette liste, a relevé M. Harik.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.