Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le ministre de l'Intérieur a envoyé aux préfets une circulaire les sommant d'expulser "résolument" les étrangers représentant une menace pour l'ordre public, qu'ils soient en situation irrégulière ou détenus en fin de peine.
Gérard Collomb tire ainsi les conclusions d'un rapport de l'inspection générale de l'administration, qui a dénoncé des "dysfonctionnements graves" concernant le tueur de deux étudiantes le 1er octobre à Marseille.
Ahmed Hanachi, 29 ans, avait eu sept fois affaire à la police française sous sept identités depuis 2005, la dernière à Lyon, deux jours avant le double meurtre de Marseille. Il avait alors été mis en garde à vue à la suite d'un vol à l'étalage.
Le 30 septembre, en l'absence d'une autorité pour signer une "obligation de quitter le territoire français", et le parquet jugeant l'infraction insuffisamment caractérisée, ce ressortissant tunisien avait été libéré.
Dans sa circulaire, Gérard Collomb demande aux préfets de "mettre résolument en oeuvre les mesures d'éloignement" pour les étrangers représentant une menace pour l'ordre public.
"L'éloignement des étrangers en fin d'une peine d'emprisonnement doit être une priorité", écrit aussi le ministre de l'Intérieur.
Il demande aux préfets de faire en sorte que cette mesure soit anticipée "durant la phase d'incarcération".
Il rappelle que l'existence d'une menace à l'ordre public permet de refuser le bénéfice du délai de départ volontaire ou d'un titre de séjour et qu'une interdiction de retour en France devra être prise "systématiquement" dans ce cas de figure.
Cette notion de menace à l'ordre public doit notamment être fondée sur "une évaluation de la dangerosité de l'intéressé dans l'avenir", indépendamment des condamnations éventuellement déjà prononcées contre lui, insiste Gérard Collomb.
"Vous vous attacherez à placer en rétention les personnes concernées dès lors qu'elles présenteront un risque de fuite", ajoute le ministre de l'Intérieur.

Reuters

 

Le projet de budget 2018 de l'Etat tunisien, approuvé en conseil des ministres, est estimé à 35,851 milliards de dinars (14,476 milliards de dollars), soit une hausse de 4,3% par rapport à 2017, a-t-on appris mardi auprès du ministère tunisien des Finances.
Selon le ministre des Finances Ridha Chalghoum, face à cette hausse du budget, le déficit budgétaire restera en dessous de la barre de 5%, sachant que les prévisions de 2018 augurent d'une croissance de 2,2%.
Dans ce sens, le ministère des Finances alerte que l'accroissement persistant du déficit budgétaire favorisera l'endettement qui a grimpé de 40% en 2010 à environ 70% en 2017.
S'arrêtant sur les grandes lignes de ce projet de budget, on note la mobilisation de ressources propres d'une valeur de 26,415 milliards de dinars, dont 23,484 milliards issus des recettes fiscales.
Côté dépenses de gestion, il est prévu une enveloppe de 22,136 milliards de dinars. Pour celles liées aux salaires, il s'agit de 14,751 milliards de dinars contre 14,300 milliards en 2017.
Le paiement du service de la dette nécessitera une enveloppe de 7,972 milliards de dinars contre 7,090 milliards en 2017 et 5,198 en 2016, outre 5,743 milliards de dinars consacrés aux dépenses de développement.
Le projet du nouveau budget de l'Etat tunisien pour l'exercice 2018 annonce par ailleurs une série de nouveautés, particulièrement l'augmentation des taxes sur certains produits de consommation comme les voitures de tourisme, les produits cosmétiques et les yachts.
Dans le secteur touristique, une nouvelle "taxe de résidence" de trois dinars par nuitée sera appliquée à tout résident âgé de plus de 12 ans auprès de tous les établissements hôteliers à travers le territoire tunisien.
Ce projet de budget de l'Etat tunisien sera mis en vigueur officiellement une fois débattu et approuvé par les députés de l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement) qui en devra fixer bientôt une date pour tenir une séance plénière.

Xinhua

 

Le chef du gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani a indiqué, mardi à Rabat, qu’il n’y a pas de réflexion, à l’heure actuelle, sur un remaniement élargi du gouvernement.
M. El Othmani, qui était l’invité du Forum de la MAP organisé sous le thème “Défis politiques et enjeux économiques”, a affirmé que les différentes composantes du gouvernement travaillent selon un programme bien défini et en parfaite harmonie et que rien ne requiert un remaniement élargi.
En réponse à une question sur l’éventualité d’un remaniement du gouvernement, après le discours prononcé vendredi par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle session législative dans lequel le Souverain a annoncé la création d’un ministère délégué chargé des Affaires africaines, M. El Othmani a dit : “SM le Roi a évoqué la création d’un ministère délégué chargé des affaires africaines. Un débat sera engagé dans une prochaine étape pour élaborer une vision dans ce sens. Aucune réflexion n’est envisagée au sujet d’un remaniement élargi du gouvernement”.
“Nous avons l’entière confiance dans le gouvernement, dont l’action commence à donner ses fruits”, a assuré M. El Othmani, soulignant que le gouvernement se doit de trouver des solutions aux problèmes dans la mesure du possible, puisqu’il assume la responsabilité devant les représentants du peuple et devant SM le Roi”.

MAP


Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a présidé mardi une réunion des chefs de services régionaux, des acteurs sociaux et des citoyens de Toujounine.
Elle s’est déroulée en présence des ministres de l’intérieur et de la décentralisation, de la santé, de l’éducation nationale, du pétrole, de l’énergie et des mines, de l’habitat, de l’habitat et du tourisme et de l’emploi, de la formation professionnelle et des technologies de l’information et de la communication ainsi que du directeur de cabinet du Président de la République, d’un conseiller et d’un chargé de mission à la Présidence de la République, du wali de Nouakchott Nord, du hakem et du maire de Toujounine, de l’administrateur directeur général de l’agence nationale du registre de population et des titres sécurisés et des chefs de services régionaux de Nouakchott Nord.
Introduisant la réunion, le Chef de l’État a donné la parole aux représentants de partis politiques et des organisations de la société civile et aux responsables administratifs pour qu’ils exposent les problèmes dont souffre la moughataa de Toujounine , de proposer les solutions appropriées et de faire une appréciation du rendement des structures de l’Etat à Nouakchott Nord et leurs capacités à réaliser les atteintes des populations.
Au chaque étape de la visite, les populations de Toujounine ont réservé au Chef de l’Etat un accueil populaire et enthousiaste, brandissant des portais géants et des pancartes mettant en relief les progrès réalisés dans le pays ces dernières années, sur tous les plans.
Le Président de la République a tenu chaque fois à descendre de sa voiture pour recevoir directement et sans intermédiaire les doléances et préoccupations des citoyens.

AMI

Le premier Salon international dédié à l'application des technologies de l'information et de la communication (TIC) au secteur de la santé, "HopitAlgerExpo", se tiendra du 26 au 28 octobre au Centre International des Conférences (CIC) à Alger, ont annoncé mardi les organisateurs.
Le HopitAlgerExpo: hôpital du futur pour sa première édition, "permettra aux spécialistes du domaine de la santé et des nouvelles technologies de se rencontrer afin de déterminer et d'analyser les opportunités, les enjeux et les perspectives de développement du secteur de la santé en Algérie par l'intégration des technologies numériques dans le quotidien des praticiens de la santé".
Il s'agit d'un espace pour les participants pour "aborder et expliquer le concept de la e-santé aux praticiens de la santé attendus à cette manifestation, à travers le partage des meilleures techniques utilisées dans le domaine et de déterminer les facteurs clés de leur succès".
La première journée du salon sera consacrée aux conférences animées par des experts locaux et étrangers, issus du secteur de la santé et du digital dans le but de débattre des questions liées à l'utilisation de la e-santé en Algérie au niveau des différents établissements hospitaliers.
La manifestation permettra, en outre, d'analyser l'impact de l'apport des nouvelles technologies de l'information dans l'amélioration de l'accès aux soins, où des spécialistes mettront en avant leurs expertises et expériences en la matière.
Par la même occasion, des ateliers et tables rondes seront à l'ordre du jour de ce salon.

APS

Le président de l’Instance nationale de la lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib, a reçu la médaille d’or du ” Forum de Crans Montana ” pour son engagement en faveur de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption”, indique, mardi, un communiqué du Forum.
La cérémonie officielle de remise des prix aura lieu, le 27 octobre prochain, à Bruxelles en présence de toutes les personnalités et délégations concernées.
“La médaille d’or du Forum de Crans est la plus haute distinction décernée par le Crans Montana à des personnalités de haut niveau en reconnaissance de leurs actions pour un ” Monde plus Humain”, précise la même source.

TAP

Plus de 8.000 migrants ont été rapatriés de Libye vers leur pays d'origine cette année, a annoncé lundi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).
Ainsi, "8.438 migrants bloqués ont jusqu'à présent reçu en 2017 une aide humanitaire de retour volontaire depuis la Libye", a-t-elle précisé.
Quelque 138 voyages de rapatriement pour les immigrants ont effectué depuis la Libye dans le cadre du programme de retour volontaire mené par l'OIM. Les migrants rapatriés comprennent 6.850 hommes et 1.588 femmes, selon l'organisation.
La Chambre des opérations anti-Etat islamique, une milice de la ville de Sabratha (ouest) a confirmé dimanche que plus de 7.000 immigrants avaient été expulsés.
Cette localité située à 70 km à l'ouest de la capitale libyenne, Tripoli, est l'une des plus grandes plaques tournantes du trafic d'être humains en Libye et en Afrique, selon des rapports internationaux.
Les contrebandiers profitent de l'insécurité et du chaos en Libye pour envoyer des milliers de migrants dans des bateaux branlants qui traversent la Méditerranée vers les côtes européennes.
La Libye est un point de départ pour les migrants africains, en particulier ceux du Tchad, du Niger, du Mali et du Soudan, pour atteindre les rives sud de l'Europe à travers la Méditerranée.

Xinhua

Le Maroc oeuvre à l’augmentation de sa capacité électrique qui passera de 8300 Mégawatt (MW) en 2016 à 24800 MW à l’horizon 2030, a souligné, lundi à Rabat, le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rebbah.
M. Rebbah a indiqué que le Royaume augmentera ses capacités en matière d’énergies renouvelables d’environ 10.100 MW entre 2016 et 2030.

MAP


Un Data Center de dimension internationale pouvant intéresser les géants de l'internet et du multimédia dans le monde pour y héberger leurs données, sera réalisé en Algérie, a annoncé mardi la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun.
"Nous venons d'avoir un accord du Conseil des participations de l'Etat (CPE) pour la réalisation d'un Data Center de dimension internationale en Algérie", a indiqué Mme Faraoun sur les ondes de la chaine III de la Radio algérienne.
Elle a expliqué que ce Data Center sera érigé dans la zone de Lakhdaria (Bouira) où il sera relié au réseau en fibre optique terrestre et au réseau satellitaire, afin qu'il puisse intéresser les géants de l'internet comme Facebook, Google, Youtube et Amazon, qui viendront héberger leurs données en Algérie, estimant que l'hébergement au niveau de ce Data Center sera "très rentable", compte tenu du coût "moins cher" de la main d'œuvre par rapport aux autres pays.
La ministre a souligné que ce Data Center sera réalisé avec un opérateur de télécommunication de Hong Kong, considéré parmi les "meilleurs au monde", ajoutant que ce partenaire est présent dans "plus de 3.000 villes de 150 pays où il y fournit notamment des services d'hébergement, des services à valeur ajouté et de la vidéo en ligne".
"Nous avons demandé à ce partenaire d'être présent en Algérie et de créer une joint-venture avec le groupe Télécom Algérie pour mettre en place un Data center de dimension internationale", a-t-elle soutenu.
Mme Faraoun a fait état, par ailleurs, d'un autre projet, adopté par le CPE, concernant la mise en place d'un nouveau câble sous-marin en fibre optique.
"Il y a un nouveau projet pour se raccorder à un câble existant qui traverse le monde allant des Amériques jusqu'à l'Asie orientale et qui passe à proximité de l'Algérie", a-t-elle expliqué, ajoutant que la mise en œuvre de ce projet sera réalisée en partenariat avec les propriétaires du câble.

APS

 

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), majoritairement composées de combattants kurdes, ont conquis mardi la ville de Raqqa (nord), après en avoir chassé les derniers membres de l'Etat islamique (EI), a indiqué à Xinhua le porte-parole des FDS, Tala Silo.
"Les opérations militaires à Raqqa ont pris fin et une opération de nettoyage est en cours à la recherche, si elles existent, de cellules dormantes", a-t-il précisé en ajoutant que les FDS recherchent aussi des mines et des pièges explosifs laissés derrière eux par les djihadistes.
"Nous aurons bientôt une déclaration officielle sur la libération de Raqqa", a dit M. Silo.

Xinhua

 

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: 12 millions de tonnes de produits sidérurgiques par an à l'horizon 2020

L'industrie nationale de la sidérurgie est dominée par quatre  principaux producteurs. Il s’agit des groupes public Imetal , le groupe turc Tosyali  ainsi que deux entreprises privées algériennes Lamino Attia  et SPA Maghreb tubes.

Le FMI récolte 450 milliards de dollars pour maintenir sa capacité de prêt

Les emprunts bilatéraux constituent la troisième ligne de défense importante du FMI après les quotes-parts et les nouveaux accords d’emprunt.

Algérie : Le ralentissement du marché de l’automobile relance l’industrie des deux roues

Le constructeur public de cycles et motocycles CYCMA Guelma compte de, son côté, saisir cette opportunité pour revenir sur le marché algérien après une période d’arrêt.