Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 29 Avril 2017

L'Iran prêt à exporter son gaz vers l'Irak

L'Iran est prêt a débuter ses exportations de gaz naturel vers l'Irak, dès que celui-ci aura effectué les paiements nécessaires, a déclaré un responsable iranien de l'énergie, cité mardi par Press TV.
Le gazoduc qui relie le réseau de gaz naturel iranien à celui de l'Irak a déjà été rempli, a déclaré Amir-Hossein Zamaniniya, vice-ministre iranien du Pétrole.
"L'Iran est prêt à commencer à envoyer son gaz vers l'Irak, et celui-ci est prêt à le recevoir. Cependant, la lettre de crédit relative à ce projet n'a pas encore été ouverte par l'Irak", a-t-il affirmé.
L'Iran ouvrira les vannes dès que le paiement aura été effectué par Bagdad, a-t-il ajouté.
Les deux pays ont signé en 2013 un accord pour exporter du gaz naturel depuis le champ gazifère iranien de Pars-Sud vers l'Irak. Selon cet accord, l'Iran s'engage à exporter 25 millions de mètres cubes de gaz par jour vers les centrales irakiennes de Sadr, Bagdad et al-Mansouriya, au moyen d'un gazoduc long de 270 km.
On estime que ce projet devrait rapporter à l'Iran quelque 3,7 milliards de dollars américains par an.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie :"L’augmentation du taux d’intérêt directeur n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation du dinar"

Pour l’universitaire Fatma Marrakchi Charfi, les dernières mesures prises par le conseil ministériel restreint pour propulser l’épargne à travers l’augmentation du taux d’intérêt n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation de la monnaie nationale et ce « parce que le pays a un taux d’intérêt réel négatif ».

Le CPP regrette Mélenchon et vote contre Hamid Grine (audio-vidéo)

Le Café presse politique a anticipé la relation Algérie-France sous une présidence Macron qui se dessine. Et boycotté les législatives dans son menu.

Tunisie- Le taux de chômage des diplômés du supérieur a doublé depuis 2005 (étude)

“La probabilité de chômage des diplômés du supérieur est supérieure à celle de la main d’œuvre active en général”.