Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

La Russie nie détenir un dossier compromettant sur Trump

Le Kremlin a démenti mercredi matin détenir des dossiers compromettants sur Donald Trump ou sur son ex-adversaire démocrate à l'élection du 8 novembre dernier, Hillary Clinton.
Réagissant aux révélations de plusieurs médias américains, dont CNN, la présidence russe affirme que les documents qui ont fuité sont des faux fabriqués pour nuire aux relations russo-américaines. C'est d'une "absurdité totale", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence, Dmiri Peskov.
Le Kremlin y voit une nouvelle manifestation de "l'hystérie anti-russe" entretenue dans un esprit de "chasse aux sorcières".
Des documents confidentiels non corroborés mais présentés la semaine dernière par les chefs du renseignement américain au futur président des Etats-Unis indiquent quedes agents russes détiendraient des informations personnelles et financières compromettantes à son sujet, a-t-on appris mardi soir auprès de deux responsables américains, confirmant des informations d'abord révélées par CNN.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pour la Grande mosquée d’Alger, le plus grand tapis du monde et une dérogation spéciale

  C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses pour proposer le tapis.

« L’Etat algérien va se désengager de la sphère économique dans 10 ans », selon Ouyahia

Concernant les restrictions aux importations, M. Ouyahia a dit que les partenaires économiques de l’Algérie n’y voient pas d’inconvénients.

Algérie :PLF 2018, l’Etat veut engranger 70 milliards DA en augmentant l’impôt sur les dividendes de 10 % à 15 %

 Le gouvernement évoque le principe d’égalité devant l’impôt entre nationaux et étrangers pour justifier son alignement.