Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 25 Avril 2017

Pétrole:L'Opep prête à prolonger l'accord de réduction de la production avec les pays non-membres

Les pays de l'Opep penchent de plus en plus fortement vers une prolongation au-delà du mois de juin de leur accord de réduction de la production entré en vigueur le 1er janvier afin de rééquilibrer le marché, ont déclaré des sources internes au cartel, précisant que la Russie et les pays non membres de l'organisation devraient également y souscrire.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est engagée le 30 novembre dernier à réduire sa production de 1,2 million de barils par jour (bpj) pour la ramener à 32,5 millions de bpj au premier semestre de cette année. La Russie et d'autres pays non-membres de l'organisation ont également consenti à réduire leurs pompages.
Cet accord a permis de faire remonter les cours du baril de brut, mais les stocks des pays industriels continuent d'augmenter et la hausse des prix a encouragé une relance de la production américaine de pétrole de schiste. Un nombre croissant de responsables de l'Opep pensent que six mois seront insuffisants pour réduire les stocks.
"Une prolongation (de l'accord) est nécessaire pour rééquilibrer le marché", a dit un délégué de l'Opep, ajoutant : "Toute prolongation de l'accord devra concerner les pays non-Opep."
En février dernier, des sources avaient rapporté à Reuters que le cartel pourrait prolonger son accord de réduction, voire mettre en oeuvre des baisses plus importantes à partir du mois de juillet si les stocks de brut ne parvenaient pas à descendre au niveau ciblé.
Selon les chiffres les plus récents, les stocks mondiaux ont atteint 278 millions de barils en janvier, un niveau supérieur à leur moyenne des cinq dernières années, alors que le cartel cherche à ce qu'ils retombent à ce palier.
Cinq autres sources au sein de l'Opep ont dit qu'il était de plus en plus clair que six mois seraient insuffisants pour stabiliser le marché, ajoutant là encore que tous les producteurs, de l'Opep comme hors-Opep, devaient être d'accord.
"Les ministres se rencontreront en mai pour arrêter leur décision, mais chacun devra être d'accord", a déclaré une source d'un des principaux pays producteurs de l'Opep.
La prochaine réunion ministérielle de l'Opep est prévue le le 25 mai à Vienne. Une réunion entre pays membres et non membres de l'Opep aura également lieu en mai, a dit le mois dernier le secrétaire général de l'organisation, Mohammad Barkindo.
"D'âpres négociations sont en cours", a dit une autre source.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’alerte de Brahim Hasnaoui : La moitié des entreprises privées algériennes du BTP en péril

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

Reda Amrani "L’Algérie doit aider Cevital à sauver le complexe de Piombino"

A ne pas manquer

Prev Next

"L’Algérie est un pays d'opportunités bridé par un environnement des affaires défavorable" - Ali Harbi (AHC Consulting)

    Ali Harbi, manager du cabinet AHC Consulting, membre de CARE (centre de réflexion et d’action autour de l’entreprise) et de Hawkama El Djazair considère qu’on fait une erreur stratégique en focalisant sur le nombre de créations des PME au lieu de se pencher sur leur viabilité. «Nous pourrons avoir moins de créations, mais des entreprises plus viables » dit-il. L’appui à...

INSAG Alger - Les entrepreneurs avertis: la révolution digitale est "incontournable", elle n'attendra personne

La révolution digitale est en marche accélérée, elle n'attend personne. Elle n'est plus un "choix" pour les entrepreneurs qui doivent impérativement l'intégrer et s'y adapter s'ils veulent la survie de leurs entreprises. C'est le message des experts aux entrepreneurs lors d'un séminaire de l'INSAG-Alger.

"L’Etat doit libérer le foncier pour la construction de nouveaux logements" - Brahim Hasnaoui (Audio-Vidéo)

    L’Etat algérien doit libérer le foncier et favoriser les entreprises privées algériennes spécialisées dans le BTP afin de répondre plus efficacement à la demande sur le logement, a indiqué sur Radio M, ce lundi, Brahim Hasnaoui, président-directeur général du Groupe des sociétés Hasnaoui.