Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 20 Novembre 2017

L'ONU appelle à intensifier les efforts pour relancer les contacts entre Israéliens et Palestiniens

Intervenant devant le Conseil de sécurité de l'ONU, le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a appelé jeudi la communauté internationale à soutenir les forces de modération contre celles de l'extrémisme à l'origine de toute une série de conflits dans la région, selon un communiqué publié jeudi par l'ONU sur son site officiel.
"Les efforts visant à relancer les contacts entre Israéliens et Palestiniens pour parvenir à une paix négociée et durable doivent être intensifiés. À cet égard, je suis encouragé par les efforts continus de l'Egypte, de la Jordanie et des États-Unis pour faire avancer les perspectives de paix", a indiqué M. Mladenov.
Pour le Coordonnateur, l'évolution du conflit israélo-arabe continue de résonner dans toute la région. "La question de la Palestine reste un symbole puissant et un cri de ralliement facilement détourné et exploité par des groupes extrémistes", a-t-il déploré. "Mettre fin à l'occupation et aboutir à la solution des deux États ne résoudra pas tous les problèmes de la région, mais aussi longtemps que le conflit persistera, il continuera de les nourrir".
M. Mladebov a ainsi souligné que les violences sporadiques s'étaient poursuivies ces dernières semaines alors que cinq Palestiniens, dont deux adolescents, et un Israélien ont été tués dans divers actes de violence.
En mars, Israël a approuvé l'établissement d'une nouvelle colonie et a déclaré environ 240 acres en tant que "terres d'État" dans le territoire palestinien occupé. "Ces décisions sapent davantage encore la contiguïté territoriale d'un futur État palestinien en Cisjordanie", a indiqué le Coordonnateur spécial, précisant que des offres pour près de 2.000 logements, la grande majorité dans les principaux centres de population proches des lignes de 1967, ont également été publiées.
Le Coordonnateur a dit avoir pris note des informations récentes soulignant qu'Israël a adopté une politique de restriction par laquelle les constructions se limiteront "presque exclusivement" aux zones bâties des colonies, mais il est trop tôt pour déterminer comment cette politique se manifestera sur le terrain. "La construction de colonies est illégale en vertu du droit international", a-t-il déclaré, demandant instamment à ce que toutes ces activités cessent.
Du côté palestinien, de multiples développements inquiétants consolident davantage le fossé entre Gaza et la Cisjordanie et augmentent de manière dangereuse, selon M. Mladenov, les risques d'escalade.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Plus de 220 millions de personnes sous-alimentées en Afrique subsaharienne (FAO)

Au cours de la première décennie du millénaire, l'Afrique subsaharienne a réalisé des progrès remarquables dans la lutte contre la faim mais la situation a changé entre les années 2015 et 2016.

Pendant ce temps au Maroc: L’industrie du cinéma est une chose sérieuse

Le nombre croissant de tournages qui ont rapporté quelque 280 millions de dirhams (3,4 milliards de dinars) qui ont été investis par des étrangers en 2016.

Algérie : Les partis de l’opposition réagissent à l’annulation de l’Impôt sur la fortune

Les partis politiques de l'opposition critiquent le retrait par la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) de l'impôt sur la fortune du projet de loi de finances 2018. Ils  qualifient cette démarche de "décision populiste " qui intervient dans le contexte des élections locales.