Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 21 Septembre 2017

Les forces antiterroristes kurdes assurent qu’al-Baghdadi, le chef de l'EI, est vivant

Les services de lutte antiterroriste du Kurdistan irakien sont sûrs à 99% que le chef de Daech Abou Bakr al-Baghdadi est encore en vie et se trouve sur le territoire syrien.
Le terroriste numéro un continue à se cacher au sud de Raqqa, en Syrie, estime le chef des services de lutte antiterroriste du Kurdistan irakien, Lahur Talabany.
«Il ne fait aucun doute que Baghdadi est vivant. Nous en sommes sûrs à 99%», a-t-il déclaré dans un entretien accordé à Reuters.
«N'oubliez pas qu'il est issu d'Al-Qaïda en Irak. Il a échappé aux services de sécurité. Il sait ce qu'il fait», a affirmé le chef du renseignement kurde en ajoutant que son éradication prendrait encore trois ou quatre ans.
La chaîne de télévision Al-Arabiya, se référant au directeur du renseignement et des opérations contre-terroristes du ministère irakien de l'Intérieur, Abou Ali al-Basri, a auparavant également annoncé que le chef de Daech n'avait pas été tué et qu'il continuait à se cacher sur le territoire syrien.
Dans la nuit du 27 au 28 mai, l'aviation russe a bombardé un poste de commandement où étaient réunis des chefs haut placés de Daech qui discutaient des itinéraires de sortie des djihadistes par le «couloir sud» de Raqqa. L'attaque des militaires russes a tué plusieurs chefs haut placés de Daech ainsi que près de 330 djihadistes. Le numéro un du groupe terroriste Abou Bakr Al-Baghdadi se trouverait également dans les locaux bombardés, l'information étant toutefois en cours de vérification.
À son tour le jeudi 29 juin, la chaîne de télévision iranienne IRIB a diffusé deux photos du corps d'un homme ressemblant à Abou Bakr al-Baghdadi pour prouver qu'il avait effectivement été éliminé.
Les terroristes de Daeсh ont confirmé la mort de leur chef, a annoncé la chaîne de télévision Al Sumaria citant une source dans la province irakienne de Nineveh.

Sputnik


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie – Seuls 32,7% des demandeurs d’emploi ont pu être placés entre le 1er janvier et le 31 août 2017 (Anem)

Selon le directeur général de l’Agence nationale de l’emploi, Mohamed Tahar Chaâlal, 76% des personnes placées sont des hommes et seulement 23% des femmes. Expliquant l’écart, il a assuré que les femmes algériennes ont tendance à ne pas chercher un emploi mais n’a pas donné de chiffres montrant que les demandeuses d’emploi ont été, entre janvier et août 2017, moins...

Algérie - Le déficit commercial a baissé de plus de 40% sur les 8 premiers mois de l'année (Douanes)

Les exportations ont nettement augmenté, atteignant 23,51 milliards de dollars (mds usd) sur les 8 premiers mois de l'année 2017 contre 19,41 mds usd sur la même période de 2016 (+21,12%). Les importations, elles, ont connu une légère baisse en s'établissant à 30,84 mds usd contre 31,65 mds usd (-2,56%), en baisse de 0,81 mds usd.

Pour le commissaire du SILA, le "livre" "Battre les femmes: un outil de règlement des conflits conjugaux!" ne serait pas inutile

  L’année dernière, ce "livre" avait créé une grande polémique au Sila et le commissaire du salon, dans cet entretien à Ennahar TV, s’en est montré agacé, évoquant un « kotayyib » (petit livre) qui a provoqué un « gros tintamarre ». Sans ironie, il a expliqué qu’il pouvait être utile à ceux qui battent leurs femmes si violemment « qu’on a l’impression qu’elles ont été...