Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 23 Avril 2018

Climat : Trump pourrait revenir dans l'accord de Paris "dans les prochains mois" (Macron)

Le président français Emmanuel Macron s'est montré optimiste quant à un possible retour de Donald Trump sur sa décision de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le changement climatique, dans une interview accordée au Journal du Dimanche, à l'issue de la visite officielle de son homologue américain à Paris.
"Donald Trump m'a écouté. Il a compris le sens de ma démarche, notamment le lien qui existe entre réchauffement climatique et terrorisme. Il m'a dit qu'il allait essayer de trouver une solution dans les prochains mois", a-t-il indiqué à l'issue de la visite officielle de son homologue américain à Paris.
A son sens, M. Trump a perçu dans son propre pays "la mobilisation des villes, des Etats, du monde des affaires et de son propre entourage pour que les Etats-Unis restent engagés dans la lutte contre le réchauffement".
"On a parlé dans le détail de ce qui pourrait lui permettre de revenir dans l'Accord de Paris (...) C'est important de maintenir le dialogue pour que les Etats-Unis puissent à terme réintégrer le champ de l'action contre le réchauffement climatique et jouer le jeu du multilatéralisme", a ajouté Emmanuel Macron.
Pour sa part, le président américain a laissé planer le doute sur un éventuel revirement de position. "Quelque chose pourrait arriver en ce qui concerne l'Accord de Paris. Voyons ce qui se passe (...) Si quelque chose aboutit, c'est merveilleux. Si ce n'est pas le cas, ça sera tout aussi bien", a-t-il affirmé lors de la conférence de presse commune des deux dirigeants à l'Elysée.
L'Accord de Paris sur le climat a été signé par 195 pays et l'Union européenne en décembre 2015 à l'issue de la COP21. A ce jour, 147 pays représentant près de 85% des émissions de gaz à effet de serre l'ont ratifié. Barack Obama l'avait ratifié en octobre 2016 et son successeur, Donald Trump, a annoncé le retrait des Etats-Unis début juin dernier.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Téléphonie: Les abonnés 4G frôlent les 10 millions, la 3G recule

  Concernant les abonnés de la GSM, le rapport souligne une baisse de 28,52%.

Pourquoi le financement non conventionnel conditionné est un bon recours en Algérie (contribution)

  Les économistes Raouf  Boucekkine et Nour Meddahi ne partagent pas le point de vue des experts ayant prédit à l’Algérie une catastrophe inflationniste à cause du recours à la planche à billets. Mais ils défendent cependant l’idée selon laquelle la planche à billets est un instrument qui doit être manié avec prudence et responsabilité.

Le pétrole est actuellement au "juste prix", selon le P-DG de Sonatrach

  "Ceux qui disent que c'est la fin du pétrole sont loin de savoir la vérité et beaucoup de chemin reste à faire", selon le P-DG de Sonatrach.