Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

Yémen: Nouveaux raids de la coalition ménée par l'Arabie saoudite sur l'aéroport de Sanaa

La coalition arabe menée par l'Arabie saoudite a mené lundi de nouveaux bombardements aériens sur l'aéroport de Sanaa, capitale du Yémen, a-t-on appris auprès de responsables et de témoins.
L'agence Saba, contrôlée par les rebelles houthis et les forces de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, a fait état de six raids sur la base aérienne d'Al-Daïlami, attenante à l'aéroport civil, au nord de Sanaa, ainsi que d'importants dégâts sur ce qui constituait jusqu'à l'an dernier le seul aéroport civil et commercial de la capitale.
Selon des riverains, plusieurs maisons avoisinantes ont aussi été endommagées. "Sept familles ont fui leur maison près de l'aéroport après que les puissantes frappes les ont endommagées et effrayé leurs enfants", a témoigné à Xinhua un voisin, Bakil Sayyad.
Ces nouvelles frappes font parties de celles qui s'abattent presque quotidiennement sur la capitale yéménite. La coalition a ainsi mené deux frappes samedi dernier sur Al-Daïlami, causant "de lourds dégâts à des bâtiments civils voisins", selon des voisins.
Des riverains ont aussi signalé une frappe tôt lundi matin sur une usine à l'ouest de Sanaa, endommageant le bâtiment, ainsi que des fermes et des maisons voisines.
Le pays est plongé dans la guerre civile depuis la fin 2014, quand le président Abd-Rabbo Mansour Hadi a été renversé par les milices chiites houthis appuyées par l'ex-président Ali Abdallah Saleh. Avec l'appui depuis mars 2015 de la coalition menée par Riyad, les forces légitimistes du président Hadi contrôlent désormais la partie sud et une partie de l'est du pays, alors que l'alliance Houthis/Saleh d'autres zones dont Sanaa.
L'ONU a parrainé des pourparlers de paix à plusieurs reprises, qui n'ont rien donné. La guerre civile a fait plus de 10.000 morts, dont la moitié des civils, et fait plus de 35.000 blessés.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole: L'Opep surveille de près la production vénézuélienne

  Les stocks des pays de l’OCDE ont chuté en mars pour n'être plus que neuf millions de barils au-dessus de leur moyenne quinquennale.

"La relation Etat-entreprises est un vrai problème en Algérie"-Slim Othmani-(Audio)

    « Je suis administrateur d’une entreprise privée dont je suis actionnaire. Cette entreprise passe son temps à se battre contre la discrimination entre le public et le privé que pratique l’Etat ».

Monétiser la data, la nouvelle priorité du moment, selon Hadj Khelil

  « Actuellement, il n’y pas une activité humaine qui ne génère pas de la donnée et la donnée à une valeur monétique. Notre travail est de fabriquer de la valeur à partir de cette donnée », a déclaré Hadj Khelil, fondateur de la Startup Big-Mama en France, lors de son passage dans  l’émission « L’invité du direct » sur Radio M. La question à...