Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 18 Novembre 2017

Le Qatar accuse les Emirats d'avoir piraté son agence de presse

Le Qatar a fait savoir lundi qu'il croyait aux révélations du Washington Post selon lesquelles les Emirats arabes unis seraient responsables d'un piratage de l'agence de presse qatarie fin mai, un fait qui a contribué à déclencher une crise diplomatique entre Doha et ses voisins du Golfe.
Le Post, qui cite les services secrets américains, a rapporté dimanche soir que les Emirats arabes unis avaient fait en sorte que soient piratés fin mai les réseaux sociaux et les sites d'informations qataris dans le but de faire apparaître des citations fausses, mais particulièrement acérées, de l'émir du Qatar, ce qui a déclenché la crise en cours dans la région.
L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Egypte et Bahreïn ont imposé le 5 juin des sanctions diplomatiques, politiques et commerciales au Qatar, accusé de soutenir le terrorisme international et de vouloir se rapprocher de l'Iran.
Le Qatar avait indiqué fin mai que les pirates avaient fait apparaître sur internet des propos truqués de l'émir, une explication qui avait été rejetée par les Etats du Golfe.
"Les informations révélées dans le Washington Post (...) révèlent l'implication des Emirats arabes unis et de hauts responsables émiratis dans le piratage de Qatar News Agency", indique le service de communication du gouvernement dans un communiqué.
L'article "prouve clairement que ce piratage a bien eu lieu", a-t-il ajouté.
Anouar Gargach, ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères, avait auparavant estimé que l'article du Post était faux et a nié toute implication de son pays dans cette affaire.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

PLF 2018 : La Commission des finances de l'APN retire l'impôt sur la fortune

  La Commission des finances de l'APN a jugé "inutile" d'introduire un impôt sur la fortune, dont la mise en application est impossible faute d'une législation fiscale moderne et de mécanisme d'évaluation de la fortune.  

Tunisie- L'âge de départ à la retraite sera porté à 62 ans à partir de 2020

A partir de 2020, l’âge de la retraite sera porté  à deux ans de façon obligatoire et progressive et il est possible de proroger l’âge de départ à la retraite de 62 à 65 ans pour ceux qui le désirent.

Tunisie- La Banque centrale va mettre en place un laboratoire de recherche Blockchain

Une commission de réflexion a été mise en place au niveau de l’institut de l’émission qui va étudier à moyen termes le potentiel, les techniques et la place que pourrait avoir le blockchain dans le système tunisien.