Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 26 Septembre 2017

Irak: Le gouvernement reconnaît des abus à Mossoul

Les services du Premier ministre irakien Haïdar al Abadi ont reconnu jeudi qu'une unité des forces de sécurité avait commis des "abus" sur des civils lors de l'offensive qui a conduit à chasser le groupe Etat islamique (EI) de la ville de Mossoul.
Le gouvernement irakien a lancé une enquête au mois de mai après la publication d'un reportage par le magazine allemand Der Spiegel sur des cas de torture présumée documentés par un photographe accompagnant la division de réponse d'urgence (ERD) du ministère irakien de l'Intérieur.
"La commission a conclu que des abus évidents et des violations avaient été commis par des membres de l'ERD", indiquent les services du chef du gouvernement dans un communiqué. Ils ajoutent que les auteurs seront poursuivis en justice.
Les photos publiées par le Spiegel montraient des hommes accusés d'affiliation à l'EI suspendus au plafond d'une pièce les bras dans le dos. Le photographe faisait état de cas de torture à mort, de viols et de blessures par armes blanches.
L'ERD avait dans un premier temps réfuté les accusations du magazine allemand, accusant ce dernier d'avoir "fabriqué de fausses images".
Le photographe expliquait que son intention initiale était de montrer l'héroïsme des forces irakiennes dans leur guerre contre les djihadistes mais que la face cachée de ces soldats s'était révélée au cours de son reportage.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Bentalha, thérapie de groupe au CPP pour dire l’innommable

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : Nouvelle circulaire de la Banque Centrale pour mieux gérer les risques de blanchiment d’argent

 La Banque centrale de Tunisie (BCT) a publié, le 19 septembre 2017, une nouvelle circulaire adressée aux banques et aux établissements financiers, pour mieux gérer les risques de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme, disponible sur son site web.

L’Algérie face à la crise : un Quantitative Easing pour quel Qualitative Easing? (contribution)

  Il n’y a pas de solutions miracles à une crise qui est la conséquence d’un aveuglement de plusieurs décennies, estime Othmane Benzaghou. Le recours au financement non-conventionnel n’est pas la panacée, le pays doit engager des réformes nécessaires parfois «douloureuses » mais qui peuvent sur cinq à dix ans inscrire l’Algérie dans sa modernité économique et celle de son environnement régional...

"La Tunisie vit au-dessus de ses moyens" selon le Pr Fatma Marrakchi Charfi (Entretien)

La Tunisie vit au-dessus de ses moyens, et la loi de finances 2018 constituera un véritable exercice d’équilibriste pour le nouveau gouvernement, confronté à une telle situation économique. C’est ce que pense Fatma Marrakchi Charfi, Pr universitaire en Sciences économiques, dans un entretien accordé à l’agence TAP.