Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Novembre 2017

Etats-Unis: Trump veut baisser les impôts des classes moyennes, pas des riches

Donald Trump a déclaré mercredi que son projet de réforme fiscale ne diminuerait pas les impôts versés par les Américains les plus riches, et qu'ils pourraient même augmenter.
"Les riches ne gagneront rien du tout avec ce plan. Nous visons les classes moyennes, nous visons l'emploi, l'emploi dans notre économie", a dit le président républicain rencontrant à la Maison blanche des élus de son parti et du Parti démocrate.
Le chantier des impôts est l'une des grandes promesses électorales du président républicain qui a réaffirmé mercredi son intention de mettre en oeuvre une réforme qui soit "favorable à l'emploi, aux familles et à l'Amérique".
Donald Trump va poursuivre ses consultations pour améliorer les chances d'adoption de la réforme au Congrès. Il va ainsi recevoir plus tard ce mercredi les chefs de file démocrates au Sénat et à la Chambre des représentants, Chuck Schumer et Nancy Pelosi, "pour des discussions bipartisanes sur l'agenda législatif à venir avec un accent particulier sur la réforme fiscale", a dit Sarah Sanders, porte-parole de la Maison blanche.
Concernant l'impôt sur les revenus, l'objectif avancé durant la campagne électorale de 2016 était de réduire le nombre de tranches d'imposition et de limiter le taux marginal d'imposition (frappant la tranche supérieure).
Concernant la fiscalité des entreprises, Trump veut réduire le taux d'imposition sur les sociétés, actuellement de 35%, au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE (24%), afin de rapatrier, espère-t-il, des "milliards de milliards de dollars" actuellement déclarés à l'étranger et de favoriser la croissance et les créations d'emplois sur le sol américain.
Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré la semaine dernière qu'il était probable que la réforme des impôts soit adoptée d'ici la fin de l'année. Mais il a admis mardi qu'il n'était pas certain de pouvoir faire baisser le taux de l'impôt sur les sociétés (IS) à 15%, comme promis par Trump pendant la campagne.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.

La France propose une rencontre sur les TIC avec les pays du Maghreb

  En Tunisie, le secteur des TIC contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres.

Tunisie : Le gouvernement ambitionne de porter la croissance à 3% en 2018

La Tunisie, qui identifie, depuis 2011, des solutions pour sortir de sa crise n’a pu réaliser qu’un très faible taux de croissance, de moins de 1% pendant les six dernières années.