Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

Birmanie: Des milliers de Rohingya pris au piège par des bouddhistes dans le nord du pays

Des milliers de Rohingya, pris au piège par des bouddhistes du nord-ouest de la Birmanie, n'obtiendront pas le sauf-conduit qu'ils réclamaient pour fuir deux villages, a déclaré mardi un haut responsable de l'Etat d'Arakan (Rakhine), Tin Maung Swe.
Ces villageois ont demandé à quitter l'endroit où ils étaient confinés et avoir besoin pour cela de la protection du gouvernement face aux bouddhistes de l'Etat d'Arakan par lesquels les Rohingya se disent menacés de mort.
Les villageois disent qu'ils commencent à manquer de vivres, ce depuis les attaques lancées dans la région le 25 août par des rebelles rohingya, qui ont entraîné des représailles de l'armée et poussé plus de 420.000 musulmans à fuir le pays vers le Bangladesh voisin.
Tim Maung Swe a déclaré que la demande des habitants de deux villages reculés de pouvoir fuir le secteur ne leur avait pas été accordée car, dit-il, les Rohingya ont assez de riz et sont protégés par la police.
"Leurs raisons ne sont pas acceptables", a-t-il dit, ajoutant qu'ils devaient rester là où ils se trouvaient.
La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi s'est exprimée mardi publiquement pour la première fois sur l'exode des Rohingya pour condamner les abus commis mais sans aborder le fond du problème.
Devant l'Assemblée générale de l'Onu, le président français Emmanuel Macron a déclaré que la France allait prendre l'initiative au Conseil de sécurité de l'Onu concernant le sort des Rohingya.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Libye : le HCR dénonce les abus dont sont victimes les réfugiés et les migrants à Sabratha

  Pour le HCR, la situation à Sabratha montre une fois de plus la nécessité d'une action internationale et souligne le prix élevé que doivent payer les réfugiés.

Les énergies renouvelables, une nécessité pour l’économie tunisienne (ministre)

De son côté, la Directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique du Nord, a souligné que la transition énergétique constitue une opportunité pour l’Afrique.

Le développement de l’agriculture, une solution pour prévenir les conflits (FAO)

 « Le G7 a permis de refocaliser notre attention sur le besoin de rendre les systèmes alimentaires plus durables grâce aux approches territoriales », a déclaré le directeur général de la FAO.