Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

Birmanie: L'Onu estime à 170 millions d'euros l'aide humanitaire aux réfugiés musulmans Rohingya

Les Nations unies estiment à 200 millions de dollars (un peu moins de 170 millions d'euros) le financement sur les six prochains mois de l'aide aux réfugiés Rohingya qui ont fui la Birmanie vers le Bangladesh, a déclaré vendredi à l'agence Reuters le coordinateur résident de l'Onu à Dacca.
"Nous envisageons pour l'heure 200 millions de dollars. Ce chiffre n'a pas été confirmé, c'est un montant approximatif sur la base des informations dont nous disposons", a dit Robert D. Watkins dans son bureau de la capitale du Bangladesh.
"Nous basons cet appel sur les besoins immédiats en sachant pour l'heure que nous resterons ici pour six mois", a-t-il ajouté.
Au-delà, explique-t-il, il est difficile de planifier ce que seront les besoins humanitaires de ces populations réfugiées.
D'autant que l'Onu, dit-il, ne veut pas élaborer de plans à trop long terme "parce que cela deviendrait une prophétie autoréalisatrice en envoyant, politiquement, le signal fort que ces gens resteront longtemps ici, ce que nous ne voulons pas".
"Quant à nos donateurs, ajoute-t-il, compte tenu des masses d'argent que nous demandons, ils ne sont pas disposés à s'engager au-delà d'une durée d'un an."
D'après l'Onu, 422.000 Rohingya sont arrivés depuis le 25 août au Bangladesh, fuyant une campagne de répression menée par les forces de sécurité birmanes dans l'Etat d'Arakan (Rakhine) à la suite d'attaques contre des postes de police revendiquées par les rebelles de l'Armée du salut des Rohingya de l'Arakan (Arsa).
Ils se sont ajoutés aux quelque 400.000 membres de cette communauté musulmane apatride qui avaient déjà fui au Bangladesh de précédentes flambées de violences et des persécutions dans l'Arakan.
Le 9 septembre, les Nations unies ont officiellement lancé un appel à financement de 78 millions de dollars, mais l'afflux de réfugiés s'est poursuivi.
Robert D. Watkins a précisé que l'exode des Rohingya depuis un mois était plus massif que tous les mouvements de population provoqués par les campagnes de nettoyage ethnique dans l'ex-Yougoslavie dans les années 1990.
"Les chiffres sont bien plus importants, en outre, ces déplacement massifs se sont produits dans un très court laps de temps", a-t-il dit.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Libye : le HCR dénonce les abus dont sont victimes les réfugiés et les migrants à Sabratha

  Pour le HCR, la situation à Sabratha montre une fois de plus la nécessité d'une action internationale et souligne le prix élevé que doivent payer les réfugiés.

Les énergies renouvelables, une nécessité pour l’économie tunisienne (ministre)

De son côté, la Directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique du Nord, a souligné que la transition énergétique constitue une opportunité pour l’Afrique.

Le développement de l’agriculture, une solution pour prévenir les conflits (FAO)

 « Le G7 a permis de refocaliser notre attention sur le besoin de rendre les systèmes alimentaires plus durables grâce aux approches territoriales », a déclaré le directeur général de la FAO.