Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Novembre 2017

L'ONU appelle à protéger les droits des femmes les plus pauvres

Les objectifs mondiaux de développement risquent de ne pas être atteints et la paix pourrait être compromise, si l'on ne prend aucune mesure pour réduire les inégalités et que l'on ne parvient pas à protéger les droits des femmes les plus pauvres, selon un nouveau rapport publié par le 'ONU appelle à protéger les droits des femmes les plus pauvres.
Cet 'État de la population mondiale 2017' est intitulé "Des mondes à part : santé et droits en matière de reproduction à une époque marquée par les inégalités". Les inégalités, en particulier en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs, pourraient compromettre la réalisation des objectifs de la communauté internationale tout entière, selon le rapport de l'ONU.
L'absence d'accès des femmes les plus pauvres aux services de santé reproductive, y compris à la planification familiale, peut affaiblir les économies et mettre en péril les progrès accomplis vers l'atteinte de l'objectif de développement durable 1, à savoir éliminer la pauvreté, selon le même rapport.
"Les inégalités au sein des pays aujourd'hui ne sauraient être réduites à une ligne séparant les riches des pauvres", a iniqué le Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive de l'UNFPA. "
De plus en plus, il s'agit de l'écart entre les personnes qui peuvent et celles qui ne peuvent pas. Les femmes pauvres qui ne sont pas en mesure de décider elles-mêmes du nombre d'enfants qu'elles auront ou qui sont en mauvaise santé en raison de soins insuffisants en matière de santé reproductive forment la majorité des personnes qui ne peuvent pas".
Dans la plupart des pays en développement, les femmes les plus démunies sont aussi celles qui ont le moins d'options en matière de planification familiale, qui disposent de l'accès le plus limité à des soins prénatals, et qui sont le plus susceptibles d'accoucher sans l'aide d'un médecin ou d'une sage-femme.
Chaque année, dans les pays en développement, le manque d'accès à des services de planification familiale entraîne 89 millions de naissances non planifiées et 48 millions d'avortements. Selon le rapport, non seulement cette situation met la santé des femmes en péril, mais elle limite aussi leur capacité à entrer sur le marché du travail ou à y rester, et à devenir indépendantes financièrement.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Sonelgaz envisage d’exporter de l’électricité vers la Libye

La partie libyenne a exprimé son intérêt pour une éventuelle connexion au réseau électrique algérien.

DZ Joker provoque une avalanche de commentaires en promettant une vidéo le jour du vote

DZ Joker, auteur de la célèbre vidéo « Mansotiche » promet une vidéo explosive le jour du vote.

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio-vidéo)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.