Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 23 Janvier 2018

Iran: Ali Khamenei met en garde les Etats-Unis concernant l'accord nucléaire

Le guide de la révolution iranienne, Ali Khamenei, a déclaré mercredi que l'Iran ne souhaitait pas sortir de l'accord international sur le programme nucléaire de l'Iran mais qu'il "le réduirait en lambeaux" si les Etats-Unis décidaient de dénoncer ce texte.
Cette déclaration du dignitaire religieux intervient en réponse à l'annonce faite par Donald Trump vendredi de ne pas certifier au Congrès que Téhéran respectait les termes de cet accord, ouvrant la voie à une possible dénonciation américaine.
Le président américain accuse l'Iran de ne pas se conformer aux dispositions du Plan global d'action conjoint (PGAC), dénomination officielle de l'accord de Vienne, et promet de tout faire pour que la république islamique ne puisse jamais acquérir la maîtrise du feu nucléaire.
Sa décision ne revient pas à dénoncer l'accord de Vienne, mais laisse 60 jours au Congrès pour décider s'il y a lieu de rétablir les sanctions levées dans le cadre de sa mise en oeuvre, ce qui violerait les termes du PGAC et scellerait probablement son arrêt de mort.
Cette prise de position a isolé Washington par rapport à ses partenaires du groupe P5+1, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne) et l'Allemagne.
"L'Europe doit faire face aux mesures concrètes prises par l'Amérique", a estimé Khamenei ajoutant que si les Etats-Unis dénonçaient l'accord, l'Iran "le réduirait en lambeaux".
Le dirigeant religieux a également affirmé qu'il n'accepterait pas de subir les pressions des pays européens sur la conduite de sa politique régionale ou sur celle de son programme balistique.
"L'ingérence européenne dans le programme balistique de l'Iran et notre politique régionale, suivant la politique tyrannique de l'Amérique, n'est pas acceptable", a déclaré le dignitaire religieux selon la télévision iranienne.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

La reprise des privatisations a provoqué un conflit à la tète de l’Etat est ce que vous pensez que :

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-LPA: De nouvelles mesures incitatives garanties aux promoteurs immobiliers

  Le ministre a instruit, par la même occasion, les commissions des wilayas de remplacer les promoteurs immobiliers se trouvant en difficulté de réalisation ou dont les chantiers se trouvent à l'arrêt.

La politique économique algérienne sera présentée par Messahel à Davos

Pour l’Algérie, il s’agit d’une visite «business» car la recherche de financements extérieurs est toujours d’actualité ainsi que le projet d’adhésion à l’OMC.

82% de la richesse mondiale détenus par 1% de la population (rapport Oxfam)

Pour les pays en développement, l'évasion fiscale entraîne chaque année un manque à gagner estimé à 100 milliards de dollars.