Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

Le G7, l'UE et quatre géants de l'internet créent une "grande alliance" contre le terrorisme

Les pays du G7, l'Union européenne (UE) et quatre géants de l'internet ont  une "grande alliance" pour lutter contre le terrorisme, a annoncé vendredi le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti.
Les représentants de Facebook, Google, Microsoft et Twitter se sont réunis avec les ministres de l'Intérieur du G7 et les commissaires de l'UE lors d'un sommet de deux jours sur l'île italienne d'Ischia, au large de Naples, pour discuter de la stratégie de lutter contre la propagande terroriste sur Internet, où les groupes djihadistes diffusent leur idéologie, collectent des fonds, recrutent et incitent les fidèles à commettre des atrocités et donnent des instructions sur la manière de mener des attaques.
"Aujourd'hui, une grande alliance entre les gouvernements et les fournisseurs de services Internet à grande échelle a réalisé ses premiers pas", a indiqué M. Minniti à la clôture du sommet, cité par l'agence de presse italienne ANSA.
"Nous pouvons gagner cette bataille contre les logiciels malveillants de la terreur et de la haine", a déclaré M. Minniti.
Les entreprises Internet "garantiront des mesures décisives pour rendre leurs plateformes plus hostiles au terrorisme", y compris "l'identification rapide et l'élimination des contenus à caractère terroriste", selon un communiqué final publié par le ministère italien de l'Intérieur, qui a présidé le sommet du G7 à Ischia.
En juin 2017, Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube ont annoncé la création d'un forum mondial d'internet sur la lutte contre le terrorisme "pour aider à rendre nos services hébergés hostiles aux terroristes et aux extrémistes violents".
"La propagation du terrorisme et de l'extrémisme violent est un problème mondial pressant et un défi critique pour nous tous", ont déclaré les quatre compagnies dans une déclaration en ligne datée du 26 juin.
"Chacune de nos sociétés a élaboré des politiques et des pratiques de retrait qui nous permettent de nous attaquer durement à des contenus terroristes ou extrémistes violents sur nos services hébergés".
Vendredi également, la ministre britannique de l'Intérieur, Amber Rudd, l'un des participants du G7, a déclaré que la Grande-Bretagne avait l'intention de rendre la visualisation en ligne du contenu extrémiste passible de 15 ans de prison, selon l'agence de presse ANSA.

Xinhua


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.