Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 21 Février 2018

  •   AFP
  • samedi 18 novembre 2017 18:26

Iran: Téhéran n'a pas de problèmes financiers pour ses commandes d'avions

 

L'Iran n'éprouve pas de difficulté pour obtenir les financements de ses contrats d'avions commerciaux et les livraisons des appareils commandés suivent leur cours, a assuré samedi le vice-ministre iranien des Transports, Asghar Fakhrieh Kashan, cité par les médias officiels.
Le ministre réagissait à une information publiée par un média iranien selon laquelle des Airbus destinés à l'Iran avaient finalement été livrés à d'autres clients en raison de problèmes de financement.
"Le financement a été bouclé... et la situation n'a pas évolué depuis", a déclaré Asghar Fakhrieh Kashan en dénonçant des "rumeurs" et des "fausses informations". "Le calendrier des livraisons est respecté", a-t-il ajouté.
L'Iran, qui a commandé plus de 200 avions depuis la levée partielle des sanctions internationales l'an dernier, est sous la menace de nouvelles sanctions américaines depuis que le président Donald Trump a refusé le mois dernier de certifier l'accord sur le nucléaire conclu entre Téhéran et les grandes puissances.
Un rétablissement du régime de sanctions pourrait remettre en cause certains contrats. La compagnie nationale IranAir a commandé 100 Airbus AIR.PA , 80 Boeing BA.N et 20 turbopropulseurs ATR mais l'incertitude entourant le financement de ces contrats retarde leur exécution.
D'autres compagnies iraniennes, comme Zagros Airlines et Iran Airtour, ont aussi signé des protocoles d'accord pour l'achat de 73 Airbus A320neo et A330neo.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les textes d'application liés au financement non conventionnel seront promulgués fin février (ministre)

 D’après le ministre, les besoins en financement pour l’année en cours seront de 1.815 milliards de dinars contre 580 milliards de dinars pour l’année 2019. 

La Tunisie dépasse l’Algérie en matière de consommation de plastique

 L’Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l’Afrique du Sud.

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Temmar (Audio)

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »