Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

  •   AFP
  • samedi 18 novembre 2017 18:26

Iran: Téhéran n'a pas de problèmes financiers pour ses commandes d'avions

 

L'Iran n'éprouve pas de difficulté pour obtenir les financements de ses contrats d'avions commerciaux et les livraisons des appareils commandés suivent leur cours, a assuré samedi le vice-ministre iranien des Transports, Asghar Fakhrieh Kashan, cité par les médias officiels.
Le ministre réagissait à une information publiée par un média iranien selon laquelle des Airbus destinés à l'Iran avaient finalement été livrés à d'autres clients en raison de problèmes de financement.
"Le financement a été bouclé... et la situation n'a pas évolué depuis", a déclaré Asghar Fakhrieh Kashan en dénonçant des "rumeurs" et des "fausses informations". "Le calendrier des livraisons est respecté", a-t-il ajouté.
L'Iran, qui a commandé plus de 200 avions depuis la levée partielle des sanctions internationales l'an dernier, est sous la menace de nouvelles sanctions américaines depuis que le président Donald Trump a refusé le mois dernier de certifier l'accord sur le nucléaire conclu entre Téhéran et les grandes puissances.
Un rétablissement du régime de sanctions pourrait remettre en cause certains contrats. La compagnie nationale IranAir a commandé 100 Airbus AIR.PA , 80 Boeing BA.N et 20 turbopropulseurs ATR mais l'incertitude entourant le financement de ces contrats retarde leur exécution.
D'autres compagnies iraniennes, comme Zagros Airlines et Iran Airtour, ont aussi signé des protocoles d'accord pour l'achat de 73 Airbus A320neo et A330neo.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

L’approvisionnement de l’Egypte en GPL et GNL algériens en discussions

Parallèlement, le P-DG du groupe algérien Sonatrach a eu des discussions avec le patron de la compagnie pétrolière koweïtienne concernant la coopération dans le domaine du raffinage et de l’industrie  pétrochimique.

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.