Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 21 Février 2018

Le Bangladesh lance des discussions sur le retour des Rohingyas en Birmanie

Le Bangladesh a lancé des discussions avec la Birmanie dans le but de conclure un accord de rapatriement des réfugiés de l'ethnie Rohingya qui ont fui la Birmanie, a annoncé dimanche le ministère bangladais des Affaires étrangères.
Le ministre des Affaires étrangères, Aboul Hassan Mahmoud Ali, évoquera la question lors de discussions prévues en Birmanie cette semaine, a ajouté le ministère.
Le chef de la diplomatie bangladaise doit participer lundi et mardi à une réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue Asie-Europe (Asem) à Naypyidaw, la capitale de la Birmanie. Il prolongera son voyage de quelques jours pour des entretiens bilatéraux, précise le ministère.
Plus de 600.000 Rohingyas, des musulmans apatrides qui vivent dans l'Etat birman d'Arakan, ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis la fin août. Cet exode fait suite à une campagne de représailles de l'armée birmane en Arakan après l'attaque d'une trentaine de commissariats par des rebelles séparatistes rohingyas.
Les Nations unies ont qualifiée les représailles birmanes de nettoyage ethnique.
Sous le feu des critiques de la communauté internationale, la dirigeante birmane et ancienne lauréate du prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, a assuré les mois dernier que les Rohingyas qui pourront prouver qu'ils vivaient en Birmanie seront autorisés à y rentrer.
Les autorités birmanes n'ont fait aucun commentaire sur les discussions qu'elles mèneraient actuellement avec le Bangladesh.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les textes d'application liés au financement non conventionnel seront promulgués fin février (ministre)

 D’après le ministre, les besoins en financement pour l’année en cours seront de 1.815 milliards de dinars contre 580 milliards de dinars pour l’année 2019. 

La Tunisie dépasse l’Algérie en matière de consommation de plastique

 L’Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l’Afrique du Sud.

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Temmar (Audio)

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »