Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

Le Bangladesh lance des discussions sur le retour des Rohingyas en Birmanie

Le Bangladesh a lancé des discussions avec la Birmanie dans le but de conclure un accord de rapatriement des réfugiés de l'ethnie Rohingya qui ont fui la Birmanie, a annoncé dimanche le ministère bangladais des Affaires étrangères.
Le ministre des Affaires étrangères, Aboul Hassan Mahmoud Ali, évoquera la question lors de discussions prévues en Birmanie cette semaine, a ajouté le ministère.
Le chef de la diplomatie bangladaise doit participer lundi et mardi à une réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue Asie-Europe (Asem) à Naypyidaw, la capitale de la Birmanie. Il prolongera son voyage de quelques jours pour des entretiens bilatéraux, précise le ministère.
Plus de 600.000 Rohingyas, des musulmans apatrides qui vivent dans l'Etat birman d'Arakan, ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis la fin août. Cet exode fait suite à une campagne de représailles de l'armée birmane en Arakan après l'attaque d'une trentaine de commissariats par des rebelles séparatistes rohingyas.
Les Nations unies ont qualifiée les représailles birmanes de nettoyage ethnique.
Sous le feu des critiques de la communauté internationale, la dirigeante birmane et ancienne lauréate du prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, a assuré les mois dernier que les Rohingyas qui pourront prouver qu'ils vivaient en Birmanie seront autorisés à y rentrer.
Les autorités birmanes n'ont fait aucun commentaire sur les discussions qu'elles mèneraient actuellement avec le Bangladesh.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.