Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

Le Bangladesh lance des discussions sur le retour des Rohingyas en Birmanie

Le Bangladesh a lancé des discussions avec la Birmanie dans le but de conclure un accord de rapatriement des réfugiés de l'ethnie Rohingya qui ont fui la Birmanie, a annoncé dimanche le ministère bangladais des Affaires étrangères.
Le ministre des Affaires étrangères, Aboul Hassan Mahmoud Ali, évoquera la question lors de discussions prévues en Birmanie cette semaine, a ajouté le ministère.
Le chef de la diplomatie bangladaise doit participer lundi et mardi à une réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue Asie-Europe (Asem) à Naypyidaw, la capitale de la Birmanie. Il prolongera son voyage de quelques jours pour des entretiens bilatéraux, précise le ministère.
Plus de 600.000 Rohingyas, des musulmans apatrides qui vivent dans l'Etat birman d'Arakan, ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis la fin août. Cet exode fait suite à une campagne de représailles de l'armée birmane en Arakan après l'attaque d'une trentaine de commissariats par des rebelles séparatistes rohingyas.
Les Nations unies ont qualifiée les représailles birmanes de nettoyage ethnique.
Sous le feu des critiques de la communauté internationale, la dirigeante birmane et ancienne lauréate du prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, a assuré les mois dernier que les Rohingyas qui pourront prouver qu'ils vivaient en Birmanie seront autorisés à y rentrer.
Les autorités birmanes n'ont fait aucun commentaire sur les discussions qu'elles mèneraient actuellement avec le Bangladesh.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

L’approvisionnement de l’Egypte en GPL et GNL algériens en discussions

Parallèlement, le P-DG du groupe algérien Sonatrach a eu des discussions avec le patron de la compagnie pétrolière koweïtienne concernant la coopération dans le domaine du raffinage et de l’industrie  pétrochimique.

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.