Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

Irak: Les forces de sécurité reprennent le contrôle de 77 villages à l'ouest du pays

Jeudi, les forces de sécurité irakiennes ont repris le contrôle de 77 villages dans le cadre d'une opération militaire de vaste envergure visant à déloger des combattants de l'État islamique de leurs caches, dans le désert, à l'ouest de l'Irak, a déclaré l'armée irakienne.
Lors du premier jour de la seconde phase de l'offensive, l'armée irakienne, les unités paramilitaires Hached al-Chaabi et la police fédérale ont repris le contrôle des villages et de plus de 5 800 kilomètres carrés de territoires qui étaient aux mains des combattants extrémistes, a déclaré le lieutenant général Abdul Amir Rasheed Yarallah, commandant des opérations dans l'ouest de l'Irak, dans un bref communiqué.
Soutenue par des hélicoptères de combat, l'armée a également pris le contrôle d'un pont et d'une petite base aérienne au sud de Hatra, à environ 60 kilomètres au sud-ouest de Mossoul, a dit M. Yarallah.
Plus tôt dans la journée, M. Yarallah a annoncé le lancement de la seconde phase de l'offensive qui aura pour but de déloger les combattants de l'EI de leurs caches dans la vaste région désertique qui s'étend jusqu'à la frontière syrienne et qui comprend la région sunnite de la province de Ninive, la province de Salah ad-Din au nord de la capitale, Bagdad, et la province d'al-Anbâr, à l'ouest du pays.
Les forces ont achevé la première phase de l'offensive le 17 novembre en chassant les combattants de l'EI de leur dernier bastion urbain en Irak, puis ont hissé le drapeau irakien sur des immeubles de la ville de Rawa et près de zones peu éloignées de la frontière, au nord de l'Euphrate.
L'EI s'était emparé de vastes parties du territoire irakien en 2014. Au terme d'âpres affrontements qui ont duré trois ans, les forces irakiennes ont repris le contrôle de la plupart des zones occupées, y compris la deuxième ville du pays, Mossoul.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

L’approvisionnement de l’Egypte en GPL et GNL algériens en discussions

Parallèlement, le P-DG du groupe algérien Sonatrach a eu des discussions avec le patron de la compagnie pétrolière koweïtienne concernant la coopération dans le domaine du raffinage et de l’industrie  pétrochimique.

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.