Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   AFP
  • dimanche 10 décembre 2017 19:45

Finances: Le bitcoin en passe d'être banalisé

Le bitcoin, mère controversée des monnaies virtuelles, est sur le point d'acquérir ses lettres de noblesse avec le début dimanche des premiers échanges de produits à son nom sur un marché financier installé aux Etats-Unis ayant pignon sur rue.

Vers 23H00 GMT, le Chicago board options exchange (Cboe), une des deux plateformes boursières américaines de contrats à terme, doit donner le coup d'envoi à des échanges d'instruments financiers permettant de prévoir aujourd'hui à quel prix on achètera le bitcoin dans un certain temps, et donc de parier sur son évolution.

"C'est l'équivalent de ce que serait le tout premier trajet en Uber ou Lyft ou la toute première location d'appartement via Airbnb", résume Bob Fitzsimmons, responsable des contrats à terme chez Wedbusch Securities.

Le Cboe donne au bitcoin "de la légitimité car il reconnaît que le bitcoin est un actif comme un autre (dollar, euro, pétrole, gaz, soja, NDLR) qu'on peut échanger", ajoute Nick Colas, expert chez Data Trek Research.

Le bitcoin, dont l'émission a commencé en 2009 et qui a flambé cette semaine au point de dépasser les 17.000 dollars l'unité en anticipation de la reconnaissance du Cboe, s'échangeait jusqu'ici essentiellement sur internet sans être régulé. Cette absence de contrôle en a fait un actif prisé des malfrats et autres trafiquants souhaitant blanchir de l'argent sale.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.