Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Emmanuel Macron défend auprès de Netanyahu l'accord sur le nucléaire iranien

Emmanuel Macron a tenté samedi de convaincre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de l'importance de la préservation de l'accord sur le nucléaire iranien, annonce l'Elysée dans un communiqué.
Lors d'une conversation téléphonique, le président français a insisté sur le "nécessaire respect par toutes les parties de leurs engagements dans le cadre de cet accord" signé en 2015 par Téhéran et les grandes puissances, mais très critiqué par Israël et par Donald Trump.
Le président américain a annoncé vendredi qu'il donnait une "dernière chance" à l'accord en confirmant, pour la dernière fois selon lui, la suspension des sanctions économiques dont bénéficie l'Iran en contrepartie de son renoncement à toute activité d'enrichissement d'uranium à des fins militaires.
Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahu sont convenus lors de leur échange de travailler "sur le volet balistique et sur les activités régionales de l'Iran", précise l'Elysée, rappelant que Paris a fait une proposition en ce sens en septembre dernier.
L'Iran estime avoir le droit de poursuivre son programme de développement de missiles balistiques, qui n'est pas concerné par l'accord signé en 2015, au grand dam d'Israël et de certains de ses voisins arabes sunnites, Arabie saoudite en tête.
Ces derniers accusent également à la République islamique de "déstabiliser la région" en soutenant des mouvements chiites en Irak, Syrie, Yémen et surtout au Liban avec le Hezbollah.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.

Le ministère des Affaires étrangères dément le rappel de l’ambassadeur malien par Bamako

  Selon le site malien abamako.com, « les représentants diplomatiques du Mali en Algérie ont été rappelés par leur pays pour consultation sur la situation précaire de leurs ressortissants ».