Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Etats-Unis: Vers de nouveaux records de production de pétrole

La production pétrolière américaine va dépasser 10 millions de barils par jour (bpj) grâce au boom du pétrole de schiste, excédant un précédent record atteint dans les années 1970 et en route vers la prévision des autorités américaines d'une production de 11 millions de bpj à la fin 2019, équivalente à celle de la Russie, le premier producteur mondial.
Les craintes de pénurie de pétrole déclenchées par les crises pétrolières des années 1970 sont oubliées et ont fait place à la stratégie de Washington de "domination énergétique" mondiale.
"Cela a eu des conséquences incroyablement positives pour l'économie américaine, pour l'emploi et même pour la réduction de notre empreinte carbone" avec le remplacement du charbon par le gaz de schiste dans les centrales électriques, a dit John England, en charge des secteurs de l'énergie et des ressources de base chez Deloitte.
La rapide expansion du secteur fait toutefois craindre qu'il n'ait déjà atteint son pic de production et que les prévisions d'une nouvelle augmentation soient trop optimistes.
Les coûts de la main d'oeuvre et des services parapétroliers ont augmenté et risquent de miner la rentabilité du secteur.
Mais les producteurs américains ont montré leur capacité à surmonter de sérieuses difficultés comme la guerre des prix déclenchée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui avait fait plonger les cours du brut de plus de 100 dollars le baril en 2014 à moins de 27 dollars début 2016.
Ils avaient résisté en réduisant leurs coûts et en améliorant les techniques d'extraction.
La remontée des cours après l'accord de limitation de la production conclu en novembre 2016 entre les pays de l'Opep et certains pays non-membres comme la Russie a permis un redressement de la rentabilité et une reprise des forages.
La levée à la fin 2015 par le Congrès américain de l'interdiction des exportations de pétrole produit aux Etats-Unis, imposée après l'embargo décrété par l'Opep en 1973, a parallèlement favorisé une hausse des ventes à l'international.
Les Etats-Unis exportent désormais 1,7 million de barils de brut par jour et sont maintenant en capacité d'exporter l'équivalent de 110 millions de m3 de gaz par jour.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.