Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

L'Irak permet à BP de doper la production de pétrole de Kirkouk

Le gouvernement irakien a signé jeudi un protocole d'accord avec BP pour accroître la capacité de production des gisements pétroliers de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, a annoncé le ministère irakien du Pétrole.
Ces gisements sont revenus sous le contrôle de Bagdad en octobre dernier après que les forces gouvernementales irakiennes ont délogé des combattants kurdes de la région.
Le ministre irakien du Pétrole, Djabar al Louaïbi, et le président de BP pour le Moyen-Orient, Michael Townshend, ont assisté à la cérémonie de signature depuis le bureau de Kirkouk de la compagnie publique irakienne North Oil, qui gère les gisements, a précisé le ministère.
L'accord prévoit que BP portera la capacité de production des gisements de Kirkouk à 750.000 barils par jour, soit plus du double de la capacité actuelle, a-t-il ajouté.
Djabar al Louaïbi a entamé les discussions avec BP en octobre, quelques jours après le départ des combattants kurdes.
Les exportations de pétrole irakien, acheminées par oléoducs vers la Turquie, ont été interrompues après l'opération militaire lancée par le pouvoir central à la suite d'un référendum d'indépendance organisé le 25 septembre par le gouvernement régional du Kurdistan irakien (KRG).
L'Irak prévoit de commencer à acheminer du brut de Kirkouk vers l'Iran à la fin du mois.
Kirkouk est l'un des gisements pétroliers les plus importants et les plus anciens du Moyen-Orient, dont les réserves sont évaluées à environ neuf milliards de barils de pétrole, selon BP.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : Les réserves en devises baissent à 82 jours d'importation, "un niveau plus qu’alarmant"

L'expert en économie Moez Joudi juge le niveau  de stock des réserves plus qu’alarmant. 

Tourisme : 2,5 millions d’Algériens ont visité la Tunisie en 2017 (OTT)

Pas moins de 2,5 millions de touristes algériens ont visité la Tunisie au cours de l’année 2017, une affluence représentant 35% de l’ensemble des touristes ayant visité ce pays voisin, a indiqué à l’APS le directeur de l’Office tunisien du tourisme (OTT).

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".