Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Juin 2018

Irak: L'ONU espère des élections législatives exemptes d'actes de terreur et d'intimidation

Alors que les forces de sécurité sont en train de nettoyer les dernières poches occupées par le groupe terroriste Daech en Irak, le pays est désormais tourné vers les élections législatives du 12 mai prochain, a indiqué mardi le Représentant spécial de l'ONU dans le pays, Jan Kubis.
Devant le Conseil de sécurité, M. Kubis a dit souhaiter que ces élections confirment la vision d'un Irak travaillant à l'unisson au-delà des divisions confessionnelles et ethniques dans le but d'arriver à des réformes politiques, économiques et sociales.
Le chef de la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Irak (MANUI) a également insisté sur les principes d'égalité devant la loi, de justice et d'opportunités pour tous, de bonne gouvernance et la fin de la corruption. Seul un nouveau gouvernement basé sur une telle approche pourrait garantir l'avenir d'un Irak uni, démocratique et d'un Etat fédéral pleinement indépendant, a-t-il dit.
Il a noté que la Haute commission électorale indépendante continuait la préparation du scrutin parlementaire avec les enregistrements à ce jour de 205 partis politiques, alors que 27 coalitions politiques ont dit vouloir prendre part au scrutin.
Des défis demeurent tout de même. Le retour volontaire et dans la dignité des déplacés dans la sécurité est une préoccupation majeure pour le succès et la crédibilité des élections. Dans les mois à venir, le gouvernement irakien espère que 2 millions des 2,5 millions de déplacés vont retourner chez eux.
L'une des principales préoccupations est que les forces de sécurité irakiennes assurent un environnement sécuritaire qui permette aux électeurs d'exercer leur droit de vote en sécurité, sans actes de terreur et sans intimidations. Malgré la défaite de Daech, l'organisation terroriste et ses cellules dormantes, y compris parmi les déplacés, continuent de constituer une menace, a expliqué M. Kubis.
Il a précisé que l'observation des élections, par des observateurs nationaux et internationaux serait un atout pour la légitimité du scrutin. En effet, des élections crédibles avec un fort taux de participation, y compris dans des zones libérées et dans la région du Kurdistan et avec des mesures spécifiques pour faciliter le vote des femmes, donnera au nouveau gouvernement le pouvoir de mettre en place des réformes, d'améliorer la redevabilité et de promouvoir l'inclusion et la réconciliation entre les différentes composantes et les divers groupes du pays.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.