Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

L'Iran met en garde contre un retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire conclu en 2015

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a dit que la République islamique est prête à contrer tout retrait unilatéral des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015.
"Les mesures que la République islamique adopterait ont été prévues dans le Plan d'action global conjoint (JCPOA) au cas où elle ne pourrait pas bénéficier des avantages économiques" de l'accord nucléaire, a dit M. Zarif.
Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, le JCPOA a protégé le droit de l'Iran à la recherche et au développement d'un programme nucléaire pacifique.
"Si les États-Unis commettent l'erreur de se retirer du JCPOA, cela sera assurément une erreur cuisante pour les Américains," a dit M. Zarif.
"La République islamique est prête à différents scénarios à cet égard," a-t-il ajouté.
Le 12 janvier, le président des États-Unis, Donald Trump, a confirmé la suspension des sanctions contre l'Iran prévue dans le cadre de l'accord sur le nucléaire, mais a prévenu que si l'accord n'est pas modifié, ce sera la dernière fois.
Téhéran a cependant répété qu'il ne renégociera pas l'accord sur le nucléaire. Conformément au JCPOA, l'Iran doit limiter son programme nucléaire en échange de la suspension des sanctions internationales.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.