Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Brésil: Malgré son incarcération, l'ancien président Lula reste le candidat favori à la présidentielle (sondage)

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, incarcéré depuis la semaine dernière, reste le candidat favori à l'élection présidentielle d'octobre, selon un nouveau sondage publié dimanche.
Selon un sondage conduit par l'institut Datafolha, 31 % des Brésiliens affirment qu'ils voteraient pour lui s'il était légalement autorisé à se présenter, soit plus du double des 15 % d'intentions de vote du candidat d'extrême-droite, Jair Bolsonaro, et le triple des 10 % obtenus par l'ancienne ministre de l'Environnement, Marina Silva.
Le président Michel Temer, qui envisagerait apparemment de briguer un nouveau mandat, recueille à peine 1 % des intentions de vote.
Si M. Lula n'était pas candidat, ce qui est le scénario le plus probable, M. Bolsonaro verrait son score monter à 17 %. Marina Silva se classerait deuxième avec 15 % des voix, et Ciro Gomez, un autre candidat populaire de gauche, en obtiendrait 9 %.
M. Lula a été incarcéré le 7 avril, et doit purger une peine de douze ans et un mois de prison, après avoir été reconnu coupable de corruption et de blanchiment d'argent dans l'affaire Petrobras.
Selon le droit brésilien, aucun politicien reconnu coupable d'un crime ne peut se présenter à une élection. En dépit de cette loi, le Parti des travailleurs (PT), auquel appartient M. Lula, a déclaré qu'il ne comptait pas choisir un autre candidat pour le remplacer.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.