Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

Afrique: La lutte contre la malnutrition est urgente et nécessaire (OMS)

L'état nutritionnel, composante essentielle de la santé et du bien-être d'une personne, doit être reconnu comme un élément essentiel pour atteindre la couverture sanitaire universelle et les objectifs de développement durable d'ici 2030 en Afrique, ont déclaré des experts de l'OMS participant cette semaine à une réunion à Nairobi, au Kenya.
La sous-nutrition, l'obésité et les maladies non transmissibles liées à l'alimentation entraînent des coûts catastrophiques pour les individus, les communautés et les systèmes de santé nationaux en Afrique, rappelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué, ajoutant que chaque année 11 millions d'Africains sombrent dans la pauvreté en raison des coûts élevés pour les soins de santé.
"Non seulement les chiffres actuels signifient qu'il est improbable que nous atteignions les six objectifs nutritionnels mondiaux pour 2025, mais aussi l'objectif plus ambitieux de mettre fin à toutes les formes de malnutrition d'ici 2030, ce qui est essentiel pour assurer des vies saines et promouvoir le bien-être", a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.
En 2016, environ 59 millions d'enfants en Afrique souffraient d'un retard de croissance et 14 millions souffraient d'émaciation. Cette même année, 10 millions étaient en surpoids - presque deux fois plus qu'en 2000. Dans un rapport sur l'Afrique de 2014, on estimait que 5% des hommes et 15% des femmes de plus de 18 ans étaient obèses. Le même rapport a montré que 8% des adultes de plus de 25 ans souffraient de diabète, ce qui devrait doubler d'ici 2035, tandis que l'hypertension affecterait 46%.
La pauvreté, la faim et la maladie sont les principaux facteurs de malnutrition en Afrique et sont liées aux mauvaises conditions de vie, au manque d'éducation, aux moyens de subsistance précaires et au manque d'accès aux services de base tels que les soins de santé et les aliments sains et nutritifs.
"Ces dernières années, nous avons concentré à juste titre beaucoup de nos énergies sur la lutte contre la faim, mais ce que nous devons reconnaître, c'est que l'éradication de la faim ne garantit pas une meilleure nutrition", a dit le Dr Felicitas Zawaira, directrice du volet santé familiale et génésique au Bureau régional de l'OMS.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.