Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

Les Etats-Unis imposent des sanctions contre des dirigeants du Hezbollah

Le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a annoncé mercredi avoir imposé des sanctions visant des dirigeants du parti chiite libanais Hezbollah, ainsi que d'autres individus et groupes proches, expliquant que cette décision visait à "perturber un groupe terroriste soutenu par l'Iran".
Il a indiqué dans un communiqué que ces sanctions, prises avec six pays du Golfe, ciblaient le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, son adjoint Naïm Kassem, trois autres membres du conseil de la Choura du Hezbollah, ainsi que plusieurs autres individus et groupes proches du mouvement pro-iranien.
Tous leurs avoirs seront gelés, tandis qu'il sera interdit à tout ressortissant américain de s'engager dans des transactions avec eux.
Il s'agit d'une nouvelle série de sanctions américaines contre l'Iran et ses liens à l'étranger après que le président Donald Trump a annoncé la semaine dernière le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le programme nucléaire iranien.
Ces sanctions sont également adoptées par les six pays du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar et Emirats arabes unis) qui font partie avec les Etats-Unis du Centre de lutte contre le financement du terrorisme (TFTC).

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.