Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Février 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Quinze lycéennes présentant des troubles psychiques causés par une application via internet ont été évacuées jeudi après-midi au centre hospitalo-universitaire (CHU) d'Oran, a-t-on appris auprès des services de la protection civile.
Ces élèves, âgées entre 16 et 18 ans du lycée "Kasdi Merbah" situé au secteur urbain "El Badr" à Oran, ont manifesté des troubles comportementaux aux environs de 16 heures au sein de cet établissement nécessitant l’intervention de la protection civile, a-t-on indiqué.
La direction de l'établissement scolaire a, à titre préventif, retiré tous les appareils portables des élèves en attendant de découvrir les causes ayant amené à ces anomalies de comportement, a souligné la même source.
Une enquête est ouverte sur cet incident par la direction de l’éducation d’Oran, a déclaré le premier responsable de ce secteur dans la wilaya.
Contacté par l’APS, celui-ci n’a pas donné un chiffre exact sur le nombre des victimes et d'explication des faits.

APS

” Les voyageurs belges peuvent se rendre en Tunisie sur l’axe côtier Mahdia-Monastir-Sousse-Hammamet-Nabeul-Tunis-Bizerte, à la condition d’observer la prudence recommandée “, selon les derniers conseils de voyage rendus publics jeudi sur le site WEB du ministère belge des Affaires étrangères.
Les voyages non-essentiels sont déconseillés sur le restant du territoire tunisien, tandis que les déplacements sont formellement déconseillés dans les zones frontières avec l’Algérie à l’ouest de l’axe Tabarka – Jendouba – Le Kef – Kasserine – Gafsa – Tozeur, et dans les zones frontalières avec la Libye au sud de l’axe Tozeur- Kebili – Matmata – Medenine – Zarzis, lit-on dans un communiqué de l’ambassade.
” Le voyageur devra choisir judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients. Les déplacements nocturnes hors des établissements hôteliers dans des lieux d’affluence sont à éviter, de même que les déplacements de nuit hors de grands axes routiers “, d’après les conseils donnés aux voyageurs belges.
Tout en recommandant la plus grande vigilance, les autorités belges mettent en garde contre la probabilité que d’autres événements sécuritaires de nature terroriste se produisent.
Selon eux, ” les risques liés aux activités des réseaux terroristes djihadistes persistent, notamment en raison du retour en Tunisie d’anciens combattants de Daesh “.

TAP

La réussite de la finance participative au Maroc est tributaire de la mise en place d’une stratégie marketing de qualité, ont souligné, jeudi soir à Casablanca, des experts de la finance lors d’une conférence-débat sur “Marketing de la finance participative, un levier de différentiation?”.
Le marketing des produits de la finance participative, industrie nouvelle qui s’installe au Maroc, devra s’intéresser à comprendre et anticiper les comportements des clients.

MAP

Après avoir travaillé pendant un peu plus d'une semaine dans l'administration du président américain Donald Trump, Rumana Ahmed, la seule musulmane voilée à la Maison Blanche, a quitté son poste clé au Conseil de sécurité nationale (NSC), annonce la chaîne de télévision MSNBC.
Être musulmane et porter le voile n'avait pas empêché cette jeune femme aux origines bangladaises d'entrer à la Maison Blanche sous le précédent président américain Barack Obama pour s'occuper des questions sociales dès 2011 et travailler au Conseil de sécurité nationale en 2014.
Après l'élection de Donald Trump, Mme Ahmed a décidé de rester travailler à la Maison Blanche, mais a quitté son poste après huit jours de travail dans la nouvelle administration.
« Je n'ai tenu que huit jours », a déclaré Mme Ahmed qui se surnomme elle-même « hijabi » en référence à son voile qu'elle ne quitte sous aucun prétexte.
Ils protestent contre le décret Trump mais ont soutenu le bombardement des pays musulmans
Et d'expliquer que le décret du président interdisant l'entrée des musulmans aux États-Unis figurait parmi les raisons de son départ.
« C'était incontestablement un point crucial. Le fait que je suis musulmane travaillant à la Maison Blanche m'a poussée à m'en aller », a expliqué la femme.
Elle a indiqué par ailleurs que sa décision de démissionner s'expliquait aussi par l'impossibilité d'influer sur quoi que ce soit dans l'exercice de ses fonctions.

Sputnik

Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdesslam Chalghoum a affirmé jeudi à Tipasa que son département s'apprêtait à lancer "une action de coordination continue en vue de lutter contre la spéculation" dans les prix des fruits et légumes sur le marché national.
Le marché local connaît "une grande spéculation ayant provoqué une flambée des prix des fruits et légumes, incitant le ministère à lancer une action de coordination continue pour lutter contre ce problème", a indiqué le ministre à l'APS.
La solution à ce problème "ne concerne pas uniquement les autorités publiques mais également les agriculteurs producteurs qui doivent s'organiser au sein de coopératives agricoles et d'associations, à l'instar de leurs compères dans d'autres pays, sachant que certaines coopératives réalisent un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de dollars", a estimé M. Chalghoum.
"Les textes de lois portant organisation de cette activité existent, a rappelé le ministre, ajoutant qu'il ne restait que le travail et la forte volonté de la part des agriculteurs". "La situation économique et commerciale du pays amènera indubitablement les agriculteurs à s'orienter vers la création de coopératives, surtout que certaines filières s'y attèlent".
Concernant la flambée des prix des fruits et légumes sur le marché national, M. Chalghoum a dit que la majorité des légumes dont le prix avait augmenté n'étaient pas de saison, mais produites dans des serres", "et si nous comptabilisons les frais de culture, de transport et autres, le prix augmente automatiquement".

APS

Le taux de chômage a atteint en 2016, 15.6% contre 15.2% en 2015, a indiqué, vendredi à la TAP, le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique (INS), Hédi Saidi.
Il a ajouté que le recensement national sur la population et l’emploi réalisé chaque trimestre par l’INS a reposé, pendant le deuxième trimestre, sur un échantillon représentatif de 145 mille personnes, précisant que la taille de l’échantillon des autres trimestres est de 45 mille personnes.
Les résultats du recensement national de la population et de l’emploi réalisé au cours du quatrième trimestre de l’année écoulée et disponible sur le site officiel de l’INS, ont révélé que le nombre de chômeurs s’est établi à 632.5 mille du total de la population active contre 630 mille chômeurs pour le troisième trimestre de la même année, soit un taux de chômage de 15.5%.
Le taux de chômage au cours du quatrième trimestre 2016 s’est élevé à 12.5% chez les hommes et à 23.1% chez les femmes.
D’autre part, le nombre des chômeurs diplômés de l’enseignement supérieur a atteint, au cours du quatrième trimestre, 262.4 mille personnes, soit un taux de chômage égal à 31.6%.

TAP

Cinq entreprises andalouses du secteur des énergies renouvelables et de l’efficience énergétique ont participé, du 21 au 23 février, à une mission commerciale au Maroc pour prospecter les opportunités d’affaires et de coopération, a indiqué l’Agence andalouse pour la promotion extérieure (Extenda).
L’objectif de cette mission est de réaliser une prospection du marché marocain et d’identifier les opportunités d’affaires, en plus de développer les contacts avec les clients potentiels.

MAP

Le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi, a annoncé vendredi avoir ordonné à son armée de l'air de viser une position de l'Etat islamique située en territoire syrien après les attentats commis par l'organisation djihadiste à Bagdad.
"Nous sommes déterminés à chasser le terrorisme qui essaye de tuer nos fils et nos citoyens où qu'il se trouve; nous avons donc donné l'ordre au commandement de l'armée de l'air de bombarder des positions de l'Etat islamique à Hossaïba et Albou Kamal en territoire syrien puisqu'ils sont responsables des récents attentats à Bagdad", déclare le chef du gouvernement irakien dans un communiqué.
"Les héros du ciel ont mené l'opération et ont répondu aux terroristes avec un succès incroyable."
De source proche d'un ministère syrien, cette frappe a été menée en coordination avec Damas.
Hossaïba est une ville frontalière située en Irak, tandis qu'Albou Kamal est en Syrie.
Dans un communiqué distinct, l'état-major irakien précise que les opérations se sont déroulées vendredi matin et qu'un bâtiment occupé par l'EI a été détruit à Albou Kamal.
"Les frappes ont visé le quartier général de l'Etat islamique utilisé pour concevoir des voitures piégées à Albou Kamal, en Syrie, après que l'état-major eut reçu des informations de ses sources en Syrie", dit le message.

Reuters

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a salué vendredi la contribution des travailleurs à la lutte de libération, à l'édification de la patrie et à sa défense durant la tragédie nationale.
La classe ouvrière a été, durant la Révolution de novembre, "une réserve de nationalistes et de Moudjahidine, et une source de sacrifices incommensurables signés par des dizaines de milliers de nos travailleurs à leur tête le martyr symbole Aissat Idir", a indiqué le chef de l'Etat dans un message à l'occasion du double anniversaire du 24 février, marquant la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et la nationalisation des hydrocarbures, lu en son nom par le conseiller à la présidence de la République, Mohamed Ali Boughazi.
A cette occasion, le président de la République a salué la Direction de l'Union générale des travailleurs algériens pour le choix de la ville de Djelfa pour célébrer cet anniversaire mémorable, un choix, a-t-il dit, "qui marque la place importante des zones rurales de l'Algérie durant la Guerre de libération".
"L'esprit nationaliste a été le moteur de la mobilisation des travailleurs du secteur des hydrocarbures lorsque l'Etat algérien a pris la décision de nationaliser cette richesse nationale", a-t-il encore souligné.
"Ce sont nos travailleurs et nos ingénieurs qui ont assuré le succès de la démarche de nationalisation des hydrocarbures à une période où de telles mesures étaient un défi pour les sociétés pétrolières mondiales, une décision couronnant le recouvrement de la souveraineté totale de l'Algérie", a ajouté le président Bouteflika.
Rappelant la résistance et le combat des travailleuses et des travailleurs durant la tragédie nationale pour que l'Algérie "demeure debout et que son économie prospère au milieu de la destruction", le chef de l'Etat a indiqué que "la classe ouvrière a payé un lourd tribut de martyrs du devoir national dans les usines et les Administrations dont le seul tort était d'avoir voulu que l'Algérie reste debout". Le secrétaire général de l'UGTA "Abdelhak Benhamouda fut le symbole de ce martyre et de ces sacrifices", a-t-il ajouté.
"Si les travailleuses et travailleurs étaient à l'avant garde à l'appel de la patrie pour la sauver de la destruction et du chaos, ils étaient aussi mobilisés et engagés en faveur de l'option de la concorde civile et de la paix et la réconciliation nationales, des options inspirées des valeurs de notre religion et imprégnées de l'unité de notre peuple, elles constituèrent le pont qui a permis à l'Algérie de passer de la tragédie et de la tourmente à la scène de la construction et l'édification et de la paix et la fraternité", a conclu le président de la République.

APS

Le secrétaire d’Etat au commerce Fayçal Hafiane a souligné, jeudi, l’appui du ministère du commerce et de l’industrie à la proposition de la création de coopératives par les agriculteurs, lesquelles seront chargées de la collecte de la production, de la commercialisation et du transport aux marchés, en vue d’alléger les charges de l’agriculteur.
Il a ajouté, au cours d’une séance, tenue par la commission de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services que le regroupement des petits agriculteurs dans des coopératives leur permettra de garantir la rentabilité de leur production, en limitant le coût de commercialisation, la distribution et le transport de leur produits agricoles pour qu’ils soient vendus dans les marchés du gros.
Le responsable estime que la création de ces coopératives facilitera aux agriculteurs l’écoulement de leurs produits agricoles en quantités importantes, soulignant qu’un certain nombre d’agriculteurs ne supportent pas les charges et dépenses du transport de petites quantités de fruits et légumes en vue de leur distribution.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

Avec la BDL et la BADR nous développerons la bancassurance en Algérie" (DG d'Amana)

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

A ne pas manquer

Prev Next

Maghreb: L'Algérie et le Maroc, plus gros importateurs d'armes en Afrique, Etats-Unis premier fournisseur mondial

L'Algérie et le Maroc sont respectivement premier et second plus gros importateurs d'armes en Afrique, alors que l'Arabie Saoudite est leader mondial dans les achats d'armements, selon le dernier rapport de l'Institut national pour la paix de Stokholm (Sipri). Fait emblématique: les pays d'Amérique Latine achètent de moins en moins d'armements, tandis que les Etats-Unis, la France et la Russie...

Ooredoo Algérie clôture l’année 2016 avec des indicateurs positifs, mise sur la 4G en 2017

Pour l’année 2017, Ooredoo Algérie se fixe l’objectif de renforcer ses investissements en Algérie « afin d’augmenter rapidement la pénétration de la technologie 4G ».

Le CPP sort du piège Bengana par « la bronchite aigue » et les achats d’armes Algérie-Maroc (audio-vidéo)

L’actualité de la semaine politique a été plus fournie que d’habitude. Plus clivante aussi. Résultat un café presse politique tout feu tout flamme.