Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Juin 2017


 

Bilan financier de l’année 2016

 

Une année couronnée de succès pour Ooredoo   porté par une stratégie digitale gagnante

 

 

Le groupe de télécommunications Ooredoo a rendu public, le mercredi 22 février 2017, ses résultats financiers de l’année 2016 confirmant le leadership en termes d’innovation digitale de sa filiale algérienne, qui a clôturé l’année 2016 avec des indicateurs positifs et ce, en dépit d’un marché très concurrentiel.

 

Ce succès a été notamment porté par la stratégie de l’entreprise, qui place les clients au cœur de ses préoccupations grâce notamment à la dynamique commerciale du haut débit de l’Internet mobile 3G et 4G.

 

Les revenus de Ooredoo (Algérie) ont atteint 112,2 milliards de dinars algériens en 2016, contre 110,7 milliards de dinars en 2015. Le parc clients a quant à lui atteint  13,8 millions d’abonnés à fin décembre 2016 contre            13 millions d’abonnés à fin décembre 2015, soit une augmentation de 5,6%.

 

Le résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA) a été de 39,3 milliards de dinars algériens en 2016.

 

En 2016, les investissements d’Ooredoo (Algérie) ont atteint 23,3 milliards de dinars algériens, grâce notamment à l’amélioration et à l’expansion de son réseau sur tout le territoire national.

 

Au sein du groupe Ooredoo, Ooredoo (Algérie) représente 10% du nombre d’abonnés et 11% des investissements globaux du groupe.

 

 

A l’annonce de ces résultats, le Directeur Général de Ooredoo M. Hendrik Kasteel a déclaré : « Ooredoo Algérie clôture l’année 2016 par un renforcement de sa position sur le marché de la téléphonie mobile doublé d’un succès du lancement de ses services de téléphonie mobile de 4ème génération. Ooredoo a maintenu son leadership technologique dans la 3G avec plus de 8 millions d’abonnés. Nous remercions nos abonnés de leur confiance et leur promettons d’être à la hauteur de leurs attentes. Nous nous engageons à faire perdurer ces succès à travers nos investissements pour renforcer notre stratégie d’excellence commerciale et d’innovation. Nous réaffirmons notre volonté à soutenir le développement du secteur national de la téléphonie mobile et de l’économie numérique.» 

 

Les résultats de l’année 2016 de Ooredoo Algérie traduisent la fiabilité de sa stratégie quant à la contribution au développement du marché de l‘industrie numérique en Algérie.

 

Ooredoo Algérie, opérateur moderne, se fixe l’objectif de renforcer ses investissements en Algérie en 2017 afin d’augmenter rapidement la pénétration de la technologie 4G, qui couvre aujourd’hui 31 wilayas, et permettre au client algérien de profiter de l’expertise et du savoir -faire technologiques du Groupe Ooredoo.     

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Bac 2017 : Tebboune annonce l’organisation d’une session spéciale pour les candidats retardataires

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune a annoncé ce vendredi soir à Alger l'organisation d'une session spéciale du Bac pour les candidats ayant été exclus  pour cause de retard.

Les cours du pétrole tentent de se ressaisir après une dure semaine

Les cours du pétrole ont terminé une semaine « difficile » en légère hausse. Le marché tente de se reprendre et trouver un plancher.

Tunisie: La HAICA décide de retirer la licence d'exploitation à deux radios privées

Selon la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle, Radio Chaâmbi et Syfax FM n’ont pas respecté la loi en vigueur  ainsi que les dispositions des cahiers des charges.