Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

  •   REUTERS
  • lundi 5 décembre 2016 08:11

L'euro faiblit face au dollar avec la démission du président du conseil italien Matteo Renzi

L'euro est tombé lundi à un creux de plus de 20 mois face au dollar


 L'euro est tombé lundi à un creux de plus de 20 mois face au dollar après l'annonce de la démission du président du Conseil italien, Matteo Renzi.



Ce dernier a annoncé son départ à la suite de sa défaite dimanche au référendum sur son projet de réforme constitutionnelle. L'issue de cette consultation ouvre une nouvelle période d'incertitude politique en Italie, ce qui risque de déstabiliser le fragile secteur bancaire de la péninsule et menace la zone euro dans son ensemble d'une nouvelle crise.

Sur les marchés asiatiques, l'euro a touché un creux depuis mars 2015 face au billet vert, à quasiment 1,05 dollar pour un euro, avant d'effacer une partie de ses pertes pour limiter son repli à un peu moins de 1%, aux alentours de 1,0575 dollar, à 01h32 GMT.

"Le vote pour le 'non' avait dans une certaine mesure été intégré dans les valorisations. Donc je ne m'attends pas à un euro en chute libre à court terme", dit Minuri Uchida, responsable de l'analyse des changes chez Bank of Tokyo-Mitsubishi. "Mais sur le long terme, cela va retarder les efforts de l'Italie pour se débarrasser des créances douteuses de ses banques et cela devrait creuser l'écart de rendements entre les Bunds allemands et les emprunts d'Etat italiens", ajoute-t-il.


La réaction à la démission de Matteo Renzi est par ailleurs limitée sur les marchés actions en Asie, qui ont aussi appris la démission surprise du Premier ministre néo-zélandais John Key. L'indice Nikkei cède moins de 0,5% à la Bourse de Tokyo tandis que l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonne 0,3%.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.