Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Janvier 2017

  •   REUTERS
  • dimanche 11 décembre 2016 09:03

Les choix de Trump : Rex Tillerson, patron d'Exxon Mobil pressenti au département d'Etat américain

 Rex Tillerson et Poutine, le 15 juin 2012, jour de la signature d’un accord entre le russe Rosneft et ExxonMobil (DR)

 Donald Trump va nommer au poste de secrétaire d'Etat le directeur général du géant pétrolier Exxon Mobil, Rex Tillerson, un homme qui a noué d'importantes relations d'affaires avec la Russie, a-t-on appris samedi auprès de son équipe de transition.

 

 Le président élu des Etats-Unis s'est entretenu avec lui pendant plus de deux heures dans la matinée à New York. Sa nomination est donnée comme acquise par NBC News. Le porte-parole de Donald Trump, Jason Miller, a dit sur Twitter qu'aucune nomination à ce poste n'était attendue avant la semaine prochaine.

 Rex Tillerson, 64 ans, dirige Exxon Mobil depuis 2006. En cas d'accession à la tête de la diplomatie américaine, ses relations d'affaires feront sans doute l'objet d'un examen attentif, certains y voyant un avantage d'autres pas.  Le groupe pétrolier et gazier opère dans une cinquantaine de pays, en particulier en Russie où onze partenariats ont été signés depuis 2011 avec Rosneft, la principale compagnie pétrolière russe, propriété de l'Etat.

 

Tillerson et le président du conseil d'administration de Rosneft, Igor Setchine ont annoncé un projet conjoint de forage pétrolier dans l'Arctique russe dans le cadre de ce partenariat. En 2013, Rex Tillerson a reçu des mains du président Vladimir Poutine la décoration de l'ordre de l'Amitié.

 En dépit des sanctions américaines en réaction à l'annexion de la Crimée par Moscou en 2014, Tillerson s'est rendu en juillet à l'un des plus grands forums pour l'investissement du Kremlin. Donald Trump s'est engagé à améliorer les relations avec la Russie, où sa victoire à l'élection présidentielle a été généralement bien accueillie.

McCain inquiet de la relation de Tillerson avec Poutine

 Sur Fox News, le sénateur républicain et ex-candidat John McCain s'est dit "inquiet" de la relation de Tillerson avec Vladimir Poutine. Les démocrates du comité des Affaires étrangères du Sénat ont critiqué samedi l'attitude de Trump, qui a "rejeté cavalièrement" les informations obtenues par les services du renseignement quant à des interférences russes dans la campagne présidentielle.

 Ils ont également dénoncé la nomination de Tillerson, qui a "des relations d'affaire avec la Russie et Vladimir Poutine, et dont la société a oeuvré pour enterrer et nier les sciences du climat depuis des années."

Exxon Mobil fait l'objet d'une enquête du procureur général de New York dans laquelle il est accusé d'avoir dissimulé à des investisseurs, aux régulateurs et au grand public l'état de ses connaissances sur le réchauffement climatique.

 Rex Tillerson est cependant l'un des rares responsables choisis par Trump à reconnaître le lien entre les activités humaines et le changement climatique. Après l'élection de Trump, il s'est dit favorable à l'accord de Paris, et a dit privilégier le système de taxe carbone pour réduire les émissions polluantes.

    


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Le pétrole en légère hausse, malgré l'augmentation des stocks américains de brut

Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse jeudi, les investisseurs s'attachant aux aspects positifs du rapport hebdomadaire sur l'offre et la demande de pétrole aux Etats-Unis malgré une petite hausse inattendue des réserves de brut.

Sonatrach : Nous n’avons pas failli à nos engagements gaziers envers la France

Interrogé sur les propos d'un responsable de GRTgaz (filiale de la société française Engie), cités par des médias français, qui a fait état d'une rupture dans l'approvisionnement en gaz du Sud-ouest de la France à partir de l'Algérie, une source de la compagnie pétrolière nationale a expliqué que les quantités contractuelles destinées à cette région française avaient été "totalement épuisées"...

Le président Bouteflika à Oxford Business Group: "L'Algérie est dans une position sûre malgré la baisse des prix du brut"

Le président Abdelaziz Bouteflika a accordé une interview au groupe britannique Oxford Business Group (OBG) publiée dans son dernier rapport sur l’Algérie.