Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   REUTERS
  • lundi 6 mars 2017 10:23

Les Bourses européennes débutent la semaine dans le rouge


Les principales Bourses européennes évoluent en baisse lundi dans les premiers échanges, le recul du secteur bancaire après l'annonce par Deutsche Bank d'une augmentation de capital éclipsant des fusions-acquisitions bien accueillies.



La Bourse de Paris suit le mouvement général de recul malgré l'envol de PSA, qui prend près de 4% après avoir officialisé le rachat à General Motors de ses activités en Europe, soit les marques Opel et Vauxhall, pour 2,2 milliards d'euros.

Les marchés, qui tournent le dos à leur meilleure semaine de l'année, s'inquiètent par ailleurs de la perspective de la poursuite du ralentissement de la croissance chinoise.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,5% à 4.969,42 points vers 08h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,8% et à Londres, le FTSE recule de 0,4%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,6%, le FTSEurofirst 300 0,8% et le Stoxx 600 0,7%.

La semaine sera marquée notamment par la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, après la remontée très rapide la semaine dernière des anticipations de hausse de taux de la Réserve fédérale.

Deutsche Bank recule fortement après avoir confirmé dimanche des initiatives stratégiques incluant une augmentation de capital de huit milliards d'euros. La première banque allemande perd plus de 5,3%, la plus forte baisse du Stoxx 600, entraînant à la baisse l'ensemble du secteur bancaire, dont l'indice sectoriel cède 0,8%.

La plus forte baisse sectorielle en Europe n'est cependant pas pour les banques mais pour les ressources de base, qui abandonnent 1,4%, marquant le coup après la révision par Pékin de son objectif de croissance économique. L'automobile limite son repli à 0,2% grâce à la hausse de PSA, de loin la plus forte hausse du CAC.

 

Emprunts français stables mais sous pression

 



La Bourse de Tokyo a terminé en repli de 0,46% sur fond de remontée du yen après le tir de quatre missiles balistiques nord-coréens, dont trois sont tombés en mer dans la zone économique exclusive japonaise.

Celle de Shanghai a toutefois fini en hausse de 0,5%, les valeurs technologiques ayant profité du discours du Premier ministre, Li Keqiang, sur le rôle de l'innovation dans la stratégie économique chinoise. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 0,42%.

Vendredi, Wall Street a terminé pratiquement inchangée, les déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, sur la possibilité d'une hausse de taux n'ayant pas modifié les anticipations des investisseurs en la matière. Les futures prédisent à ce stade une ouverture en recul de 0,3% à 0,4% ce lundi.

Sur le marché des changes, le billet vert est en baisse d'environ 0,2% face à un panier de devises de référence et l'euro se traite autour de 1,0625 dollar. Le pétrole et les métaux cèdent du terrain, pénalisés entre autres par la décision de la Chine de revoir à la baisse son objectif de croissance, ramené "autour de 6,5%".

Sur les marchés obligataires, les emprunts français sont stables mais restent sous pression après les derniers développements de la campagne présidentielle française, François Fillon ayant réaffirmé dimanche son refus de se retirer malgré les pressions de son camp.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.