Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Septembre 2017

  •   Sana Harb
  • lundi 11 septembre 2017 04:52

Golfe: Le célèbre prédicateur saoudien Al-Awdah arrêté pour un tweet prônant la réconciliation avec le Qatar

 

 Salman Al-Awdah, le célèbre prédicateur saoudien qui défend les libertés individuelles et la limitation des pouvoirs du monarque a été arrêté par les autorités, selon les médias arabes.

 

 Les autorités saoudiennes n’auraient pas apprécié son tweet après un entretien téléphonique entre l’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani du Qatar et le Prince héritier saoudien Mohammed bin Salman au sujet de la crise entre les deux pays.

 "Qu’Allah harmonise entre leurs cœurs pour le bien de leur peuple" avait posté Salman Al-Awdah qui est suivi par 14 millions de followers sur Twitter.

 

 

/p>

Rien de subversif en apparence, mais l’équidistance qu’il manifeste à l’égard des deux dirigeants a été prise comme une marque de défiance par les autorités saoudiennes.

 Entretemps, les espoirs d’une issue à la suite de l’entretien téléphonique ont été vite douchés par le décision de Ryad de suspendre tout dialogue avec le Qatar accusé de « tronquer les faits ».

 Al Awdah qui, contrairement aux religieux officiels mobilisés par la monarchie, n’a pas approuvé le blocus contre le Qatar, est le deuxième religieux être arrêté par les autorités saoudiennes. Des informations diffusées sur les réseaux sociaux ont  indiqué que le très célèbre prédicateur Awad al-Qarni, (2,2 millions de followers sur Twitter) était en résidence surveille dans  sa maison à Abha dans le sud de l'Arabie saoudite.

 Comme Al Awdah, Al Qarni avait également exprimé son soutien à la réconciliation entre les pays arabes et le Qatar. Selon des informations diffusées sur le réseau, une vingtaine de prédicateurs ont été arrêtés.

 Chef du courant de la Sahwa

 Le cheikh Salman al-Awdah,  qui est devenu le chef de file du courant de la sahwa (l’éveil) a activé dans le Comité de défense des droits légitimes, une des premières organisations d’opposition à la monarchie.

En septembre 1994, il a été raflé avec des centaines de membres du courant de la Sahwa – dont les prédicateurs célèbres, Safar Al-Hawali et Nasser Al-Omar, et il restera en prison jusqu’en 1999.

 Salam Al Awda a apporté son soutien aux mouvements de contestations dit du «printemps arabe » et il fait partie du Conseil mondial des oulémas dirigé par Youssef Al Qaradhaoui, qualifié de «terroriste » par les saoudiens.

 

 


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La saison 5 du CPP démarre sur la promesse d’une année politique décisive

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Faire appel à la préférence nationale pour réussir le projet de 4000 MW d’électricité en renouvelables

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Un plan de protection et de sauvegarde des gravures rupestres de Taghit

La mise en oeuvre du schéma de protection, de sauvegarde et de mise en valeur des stations de gravures rupestres de Taghit est en voie de concrétisation, a-t-on appris lundi de la direction de la culture de la wilaya de Bechar.

Algérie: Sonatrach table sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 d'exportations de gaz (P-dg)

Sonatrach exporte actuellement autour de 50 milliards de m3 de gaz par an et table, avec les projets de valorisation en cours sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 additionnels par an", a indiqué le PDG de l'entreprise, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en France (MAE)

  Le gouvernement français a donné son agrément à la nomination de M. Abdelkader Mesdoua, en qualité d`Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Algérie auprès de la France, indique lundi le ministère des Affaires étrangères (MAE), dans un communiqué.